Partagez | 

where R Ü now ✱ jules sarabella kerr-anderson


 :: corbeille V1 (forum privé)

avatar

28/07/2015
33
25 ans
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:36


jules sarabella kerr-anderson


Nom de naissance kerr-anderson. date de naissance 21 juin 1990 à lancelin (australie). âge 25ans. état civil célibataire. orientation sexuelle austinosexuelle (hétéro). activité professionnelle mannequin. groupe act my age. avatar barbara palvin.
❝ 'cause in the dark, you're my flashlight ❞


jules sarabella kerr-anderson ▼ vingt cinq ans ▼ elle est née à lancelin en australie ▼ son père et sa mère avaient dix neuf et vingt deux ans lorsqu'ils l'ont eu ▼ elle a une jumelle dont elle a été séparée à la naissance. de ce fait, elle pense être fille unique ▼ sa mère lui donnait tout ce qu'elle voulait pour que jules ne dise rien à propos de son père (il battait sa femme) ▼ elle a reçu des coups une fois qu'elle a eu huit ans, elle s'est interposée et son père lui a éclaté la lèvre inférieure ▼ depuis ce jour, elle a fait son maximum pour protéger sa mère ▼ elle était très maladroite alors tous ses camarades ont cru qu'elle tombait souvent ▼ la dernière fois que son père a levé la main sur elle, elle avait dix ans et est tombée dans les pommes à force de recevoir des coups ▼ lorsqu'elle s'est réveillée, elle était à l'hôpital et un officier attendait qu'elle se réveille ▼ elle a apprit que son père était parti pour faire de la prison parce qu'il avait tué sa mère et avait failli la tuer ; si la voisine n'était pas intervenue, elle ne s'en saurait jamais sortie ▼ alors âgée de dix ans, elle a quitté l'australie pour les états-unis puisque sa tante jacklyn était sa tutrice ▼ elle a grandi à new york entourée de trois cousins et cousines ▼ elle a été repérée par elite alors qu'elle avait treize ans ▼ elle est entrée dans le monde du mannequinat quelques temps après et y est toujours ▼ elle a gagné énormément d'argent et a gâté toute sa famille ▼ elle était toujours très convoitée par les magasines mais aussi les grandes marques jusqu'à son accident de voiture (avril14) ▼ elle a quitté les états-unis pour retourner en australie alors qu'elle avait vingt ans ▼ en jan13, on lui a proposé de participer à l'émission dancing with the stars et elle a tout de suite acceptée ▼ elle a gagné le show en janvier14 et a continué à avoir une relation plutôt sentimentale avec son cavalier (jonah) ▼ en février, elle a apprit qu'elle était enceinte d'un mois et son 'petit ami', jonah, l'a quitté de peur de se faire renvoyer du show ▼ elle a caché sa grossesse du mieux qu'elle le pouvait ; personne ne s'en est rendu compte ▼ fin avril, elle a eu un accident de voiture qui a failli lui couter la vie mais qui a été fatale pour le bébé ▼ elle a des petites traces sur le corps mais plus grand chose ▼ son dossier médical est sorti dans la presse people ; c'est comme ça qu'elle a appris qu'elle avait une jumelle ▼ les paparazzis se sont acharnés sur elle pour avoir des scoops après sa fausse couche ; ils ont inventé n'importe quoi sur elle ▼ elle a été forcée de nier sa relation avec austin en septembre14 parce qu'elle relançait à peine sa carrière et être assimilée à un droguée n'était pas la solution ▼ elle est partie en octobre14 pour new york où elle y est restée jusqu'il y a peu ; elle est de retour en australie depuis mi juillet15.





it hurts like heaven ✰

who's gonna be the first one to compromise, who's gonna be the first one to set it all on fire, who's gonna be the last one to drive away forgetting every single promise we ever made. oh spaces between us keep getting deeper, it's harder to reach ya even though i try. spaces between us hold all our secrets, leaving us speechless and i don't know why. ❈ spaces, one direction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

28/07/2015
33
25 ans
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:37


❝ you always hurt the one you love ❞
Faire New-York – Paris et Paris – Sydney m'a fatigué au plus haut point. Mais je n'ai pas eu le choix, j'ai du passer dix jours en France pour un peu de promotion avant mon retour au pays des kangourous, des koalas et des dingos. Je pose un pied à Sydney et je regrette de ne pas avoir mis une laine ou quelque chose dans ce style. Je n'ai pas dormi depuis je ne sais pas combien de jour et je suis complètement morte ; promouvoir des clubs, les derniers photoshoots... Les heures de sommeil se comptent sur une main pour ces dernières quarante huit heures. Je ne rêve plus que d'une chose : retrouver ma maison et dormir. Il n'y a pas de paparazzis à l'horizon et ça me fait un bien fou. J'en ai marre de me faire sauter dessus toutes les cinq minutes. Ce rythme de vie m'a fatigué pendant des semaines pour ne pas dire des mois. J'ai pas mal voyagé depuis que je suis partie en octobre l'année dernière. Défilés sur défilés, photoshoot, soirées promotionnelles... La totale quoi. Là, je n'ai plus rien avant septembre, histoire de me reposer. Mais cette fois-ci, je ne quitterais pas le pays. Plutôt mourir. J'en ai assez de voyager sans arrêt de devoir quitter ceux que j'aime. Cet aéroport me rappelle Austin à son retour de Nouvelle Zélande. Je me souviens de tout ce qu'il s'est passé ce jour là comme s'il s'agissait d'hier. Mais depuis, j'ai été forcée de le quitter, de nier notre relation et tout ce qui va avec... Je n'y arrive pas, c'est plus fort que moi. Je l'aime encore mais il s'est passé trop de choses, c'est la vie. Je pose mes lunettes de soleil sur mon nez, attrape ma valise après une bonne demi heure d'attente et me dirige vers la sortie. Une voiture m'attend dehors, c'est ce que mon agent m'a dit. Une voiture mais aussi une tripotée de paparazzis. Moi qui pensait être tranquille aujourd'hui. Le sourire est de circonstance et je m'enfonce dans la voiture qui m'attend. Je ne suis pas seule. J'aurais rêvé y voir Austin mais ce n'est pas le cas, bien entendu. Je tente de contenir mes larmes. Mais qui est-ce que j'essaye de tromper sérieusement ? Je lui ai brisé le cœur, on a coupé les ponts un peu avant noël et voilà. On est plus rien l'un pour l'autre. Enfin, je ne suis plus rien pour lui. « Mademoiselle Kerr-Anderson, ravie de vous voir de retour parmi nous » Je reconnais cette voix, ce visage. L'enfoiré qui m'a forcé à démentir ma relation avec Austin. Il avait tout fait dans mon dos, publié l'article sur twitter en guise de surprise parce que c'est ce que j'attendais depuis des mois. Pendant des putain de mois, j'avais espéré un signe de la part d'Austin, une confirmation, un signe que tout ça n'était pas pour rien. Et dès que j'avais eu ce que je voulais, on m'avait tout arraché. Être liée à la drogue était une erreur à ne pas faire alors que ma carrière commençait à peine à redécoller. Je n'avais guère eu le choix. À vrai dire, je l'avais eu et j'avais choisi ce qui me passionnait depuis des années. Vivre de sa passion, il aurait du comprendre. « Nous vous emmenons à l'agence pour discuter des nouveaux termes de votre contrat mais aussi pour que vous preniez une douche et vous changiez. Le short en jeans ici, vous allez tomber malade » Mais qu'est-ce que j'en ai à faire d'être malade sérieusement. Je compte rester coincée chez moi, me faire livrer à manger et tout ce qui va avec. « Et vous avez une interview à seize heures » Avec qui, pourquoi, comment, ça on se retient bien de me le dire. Je soupire et enlève mes lunettes. Il a droit aux regards qu'il aime tant. « Et je suppose que je n'ai pas mon mot à dire » Quelle jugeote Jules ! Je sors mon portable de mon sac à main ainsi que mes écouteurs et les cale sur mes oreilles. Hors de question que j'écoute encore un seul mot qui sorte de la bouche de cet enfoiré. On m'avait promis un peu de repos mais je crois qu'on s'est bien foutu de moi. Ne pas avoir le contrôle de sa vie à vingt-cinq ans ; triste réalité. Il faut un certain temps pour arriver à l'agence, pour que je prenne ma douche, qu'on me prépare et que l'interview commence. Je demande à voir les questions avant et j'ai envie de partir quand je vois ce qui m'attend. Quel est l'intérêt de me faire parler de mon enfance sérieusement ? Qui se fout d'une jeune brune qui a failli mourir sous les coups de son père ? Je sens le coup de l'association de défense pour les femmes battues dans le coin et ça m'agace. J'ai l'impression d'être piégée. Mais je suis obligée de sourire, d'avoir l'air reposé avec mon kilo de maquillage sur le visage et ma robe signée St Laurent. Je me pose sur un tabouret et me met en condition. Sourire, rire même quand rien n'est drôle, regard caméra et tout ce qui va avec. Parce que le site veut une vidéo de ma première interview australienne en dix mois. L'exclu du siècle ! Mais à quoi s'attendent-ils ? Je n'ai rien fais à part travailler pendant ces mois autour du monde. Pas de petit ami, pas de potins à raconter, rien. L'interview va de bon train depuis une demi heure. J'ai raconté tout ce que j'avais à dire, mes voyages au quatre coins du globe, mes visites dans les plus beaux sites du monde et tout ce qui va avec. Pour le moment, tout est très planplan, simple, surfait. Je sais que les questions intimes, blessantes et profondes arrivent. Je ne suis pas folle. Retracer ma vie en quelques questions. Elle est bonne celle là. Je n'ai aucune envie de le faire mais je n'ai pas le choix, je dois me livrer, me mettre à nue pour contenter tout le monde. Plus vite je déballerais ma vie et plus vite je serais chez moi. Parce que là, c'est tout ce qui compte. « Vous savez, grandir dans une maison où ma mère était battue tous les deux jours, où j'entendais mes parents hurler à longueur de journée n'a pas été facile. Mais l'école me changeait les idées. J'adorais aller à l'école à Lancelin, je retrouvais mes amis tous les jours et lorsque les coups de mon père se sont abattus sur moi, j'avais toujours une excuse. J'étais une vraie empotée à l'époque. À l'heure actuelle, je marche sur des talons d'une vingtaine de centimètres sans soucis mais alors à l'époque... J'arrivais à me fouler la cheville en basket ! Vous vous souvenez de la mode des baskets à roulettes ? Et bien j'en ai eu. Je les ai mise une fois et pouf, les fesses dans l'herbe ! Je dois remercier Madame Palmer sans qui je ne serais pas avec vous aujourd'hui de m'avoir sauvé, d'avoir entendu les cris, les pleurs et tout ce qui se passait dans notre maison... Vous savez, en apparence, on était très heureux. Belle maison, grand jardin, deux voitures, je ne manquais de rien, jamais. Je demanderais juste à chaque personne de faire attention à son semblable, à son voisin, son cousin... Parce que mes oncles et tantes ont préféré quitter l'Australie que de rester près de mon père. Je ne leur en veux pas, il les aurait éloigné lui même s'ils n'étaient pas partis. Mais faites attention aux gens qui vous entourent sans devenir paranoïaque non plus... » Crier au loup pour un rien n'est pas la solution non plus. Je souris légèrement et tente de ne pas me replonger dans toutes ces émotions. J'essaye d'oublier que j'ai une jumelle quelque part dans le monde qui a échappé à tout ça. Je le vis bien, avec le recul... Parce que sans ça, je n'aurais jamais été à New York à mes dix ans, je n'aurais jamais été repérée par Elite, je n'aurais pas la vie que j'ai à l'heure actuelle. Je serais peut être morte. Pour sûre, je serais morte et enterrée. Les questions que je regrettais arrivent. Austin, notre couple, la drogue, son club. Comme su je savais quoi que ce soit à ce sujet, c'est la nouvelle du siècle. « Vous savez, vous n'avez qu'à demander au principal intéressé de répondre à toutes ces questions. Austin et moi avons eu des hauts et des bas et ce, depuis notre plus jeune âge. Les circonstances ont fait que nous ne pouvions pas être ce que nous souhaitions être au moment où on l'aurait souhaité. J'ai eu quelques échos sur sa boite qui fonctionne très bien. Je suis très heureuse pour lui » Un large sourire sur les lèvres. Quelle bonne comédienne. Oh que non, je ne suis pas heureuse pour lui, loin de là. Je sais très bien comment est le monde de la nuit et je ne sais même pas dans quel état je vais le retrouver, si je le retrouve un jour. Je meurs d'envie de tout lâcher, ça fera un bon scoop ça. La jeune amoureuse qui a été obligée de s'éloigner de l'homme de sa vie pour le boulot. On m'a forcé à le faire dire que c'était pour la pub, j'ai du lui faire croire que tout ça, c'était mon idée. J'en ai encore mal au ventre. « Vous savez bien qu'entre Austin et moi, ça a toujours été mouvementé. Il y aura peut être de nouveaux rebondissements. Pour le moment, je dois surtout me reposer, reconnecter avec mes amis, prendre du temps pour moi parce que je peux vous dire que de voyager partout, ça lessive ! » Je souris largement et me lève de mon tabouret. Il reste des questions sur Jonah, sur l'école de danse qu'il a ouvert à Sydney, sur les amours que j'aurais pu/du avoir mais je n'ai pas le moral. Je salue la journaliste, un dernier sourire et clin d'oeil à la caméra et je fuis. Je me casse le plus rapidement possible. J'entends qu'on m'appelle mais je m'enfous. Un taxi, une adresse et je suis à la maison. Ça fait du bien... Il va falloir que je reconstruise tout, à nouveau. Mais j'ai l'habitude. Pour le moment, c'est dodo et repos...



it hurts like heaven ✰

who's gonna be the first one to compromise, who's gonna be the first one to set it all on fire, who's gonna be the last one to drive away forgetting every single promise we ever made. oh spaces between us keep getting deeper, it's harder to reach ya even though i try. spaces between us hold all our secrets, leaving us speechless and i don't know why. ❈ spaces, one direction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:39

La plus belle la plus vilaine La briseuse de coeur



austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

28/07/2015
33
25 ans
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:47

elle a brisé que le coeur d'Austin, on va pas en faire une généralité non pluuuuus. Les histoires les plus compliquées sont les meilleures et valent la peine d'être vécues voyons !



it hurts like heaven ✰

who's gonna be the first one to compromise, who's gonna be the first one to set it all on fire, who's gonna be the last one to drive away forgetting every single promise we ever made. oh spaces between us keep getting deeper, it's harder to reach ya even though i try. spaces between us hold all our secrets, leaving us speechless and i don't know why. ❈ spaces, one direction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

25/06/2015
32
vingt-trois ans.
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:56

Sinon, c'est quand que tu repars mourir ailleurs?
On était bien tout les deux, en soulmate
Après je dis ça, je dis rien, vous m'connaissez...



zaustin+ Some other folks might be a little bit smarter than I am, bigger and stronger too maybe. but none of them will ever love you the way i do. it's me and you, and as the years go by, boy, our friendship will never die. you'r gonna see; it's our destiny!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

28/07/2015
33
25 ans
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 11:59

Et toi donc l'anglais ? et si tu retournais dans ton pays d'origine tu veux Zac se sent menacer c'est qu'il a peur de Jules, triste vie ahah (a)



it hurts like heaven ✰

who's gonna be the first one to compromise, who's gonna be the first one to set it all on fire, who's gonna be the last one to drive away forgetting every single promise we ever made. oh spaces between us keep getting deeper, it's harder to reach ya even though i try. spaces between us hold all our secrets, leaving us speechless and i don't know why. ❈ spaces, one direction.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

25/06/2015
32
vingt-trois ans.
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 12:46

Hé !
Fais gaffe toi ! Sinon je dis à mon cousin de te casser la gueule !
Il est gay alors il a le droit de taper les filles

De toute façon, mon eucalyptus ne m'abandonnera jamais !



zaustin+ Some other folks might be a little bit smarter than I am, bigger and stronger too maybe. but none of them will ever love you the way i do. it's me and you, and as the years go by, boy, our friendship will never die. you'r gonna see; it's our destiny!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

28/07/2015
33
25 ans
Voir le profil de l'utilisateur

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 28 Juil 2015 - 13:28

Même pas peur ! Personne n'a demandé à ce qu'il t'abandonne oh, je suis pas si méchante MOI ! nah :P



it hurts like heaven ✰

who's gonna be the first one to compromise, who's gonna be the first one to set it all on fire, who's gonna be the last one to drive away forgetting every single promise we ever made. oh spaces between us keep getting deeper, it's harder to reach ya even though i try. spaces between us hold all our secrets, leaving us speechless and i don't know why. ❈ spaces, one direction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


CE MESSAGE A ETE POSTE

Revenir en haut Aller en bas

 :: corbeille V1 (forum privé)

 Sujets similaires

-
» [Catégorie] A la manière de Jules Verne
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?
» [Collection] Le Livre illustré (Publ. Jules Rouff)
» Festival Jules Verne Aventure (Paris 2009)
» [Personnage] Mandrin par Jules de Grandpré