Partagez | 

Savannah (fiche à poster samedi - sophia)


 :: Bordel de Marine.

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 21 Juil 2015 - 11:12


Savannah Loan Athena Walsh

London calling to the faraway towns
NOM(S) : Walsh, le nom de son papa, américain pure souche. PRÉNOM(S) : Savannah Loan Athena ÂGE : 29 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 20/04/1986 à Dubrovnik en Croatie NATIONALITÉ : américaine STATUT CIVIL : divorcée de son premier mari, enzo sheppard. savy se considère comme veuve, bien qu'elle n'était que en couple lorsque jeff est décédé. MÉTIER  : journaliste sportive à la sortie de ses études, elle a changé de voie et s'est engagée dans la police à New-York après le décès de Jeff. Arrivée à Londres, son besoin d’adrénaline a laissé place à la sécurité, estimant que risquer sa vie chaque jour sur le terrain laisserait ses enfants orphelins s'il lui arrivait quelque chose. Elle a travaillé à mi-temps dans un journal local avant d'être engagée par la BBC en janvier 2015. TRAITS DE CARACTÈRE :  Savannah est du genre facile à vivre et très sociable. C'est l'image qu'elle renvoie en général et qui est assez fidèle à ce qu'elle est réellement. La demoiselle aime parler à tout le monde, se fondre dans la masse sans chercher à se faire remarquer d'une quelconque manière. ✻ La majorité du temps, elle reste positive quoi qu'il arrive et garde la pêche. Un petit rayon de soleil. Il lui arrive comme tout le monde d'avoir un petit coup de blues, voir d'être au plus mal, mais la jeune femme le cache puisqu'elle ne supporte pas se faire plaindre. ✻ A coté de cela, elle peut paraître froide parfois, car si elle déteste inspirer de la pitié, elle déteste aussi en avoir. Certaines personnes se plaignent trop souvent pour des détails selon elle, chose qu'il l’agace au plus au point et elle ne se gêne pas pour le faire remarquer. ✻ Sa sincérité lui joue parfois des tours, parce que bien qu'elle donne l'image d'une personne assez calme, elle peut en fait très vite s'énerver et n'hésite pas à donner le fond de sa pensée, que cela plaise ou non. Si beaucoup y voit une qualité, la vérité n'est pas toujours belle à entendre. ✻ Savy est aussi très sensible, au point de pleurer devant chaque disney. Que l'histoire soit fictive ou qu'elle concerne ses proches, elle prend les choses très à cœur et se retrouve souvent attristée alors qu'elle n'est pas forcément concernée. ✻ Toujours de marbre face aux autres, elle craque facilement dés qu'elle se retrouve seule mais trouve toujours de quoi se ré-motiver. ✻ Son plus gros défaut est sans aucun doute son impulsivité. Si elle est positive en général, Savy peut changer d'humeur comme de chemise. Une seule phrase peut la mettre de mauvaise humeur pour la journée, et à l'inverse, un détail la faire sauter de joie comme si c'était le cadeau le plus précieux qu'on puisse lui faire. Lorsqu'elle s’emballe, elle devient impulsive, il lui arrive d'agir et de prendre des décisions sans réfléchir. ✻Sur le plan sentimental, elle est souvent indécise mais toujours fidèle. " Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse ". Mais la fidélité à un petit prix... elle est en effet très jalouse et possessive et a beaucoup de mal à accorder sa confiance à son partenaire. ✻ Lorsqu'elle a une idée en tête, elle est déterminée et fait tout pour aboutir à ses fins, au risque d'être exaspérante. Elle ne baisse pas facilement les bras. ✻ Même si elle tente de se convaincre que non, Savannah est assez mêle tout. Elle aime tout savoir, tout commenter et conseiller même quand on ne lui demande pas son avis, c'est plus fort qu'elle. ✻ Au boulot, elle est très professionnelle et n'hésite pas à redoubler d'effort pour se surpasser. Elle tient à sa carrière, à faire les choses bien. ✻ Un peu capricieuse, mais pas trop, elle a parfois du mal à accepter un refus. Encore un point de sa personnalité qu'elle tente d'améliorer pour se montrer le plus mature possible. ✻ Maternelle, elle a tendance à surprotéger ceux à qui elle tient, les jumeaux en tête de liste, et a toujours vouloir aider tout le monde. GROUPE : black cabs.



My style, my life, my name

Accro à l'ice tea peach, elle ne boit que ça à longueur de journée. ✻ Agoraphobe : Savannah est malade dés qu'elle se retrouve entourée de trop de monde. Les gens ne la paniquent pourtant pas, du moins elle n'en a pas l'impression, mais cela ne l'empêche pas de se sentir nauséeuse dés qu'elle se retrouve dans la foule. ✻ Fan de concert : elle passerait sa vie dans des salles de spectacles, ce qui est très contradictoire. Avec sa phobie de la foule, elle se retrouve généralement au fond de la salle à prendre l'air en plein milieu du spectacle et en rate une bonne partie, ce qui ne l'a toujours pas découragée. Elle s'y rend beaucoup moins depuis qu'elle est maman. ✻ Arachnophobe : Vous pouvez l'enfermer dans une pièce envahie de rats ou de serpents, Savy trouvera toujours une solution pour rester calme... en revanche, ne la laissez pas en compagnie d'une araignée, elle en devient pratiquement hystérique tant elle est effrayée par ces petites (grosses!) bêtes. ✻ Malgré le lot de peines et d'obstacles que celle-ci a déjà mis sur son chemin, Savy est une grande fan de la vie. Elle prend celle-ci comme elle vient chaque jour et tâche d'en profiter. ✻ Savy n'est pas naïve et ne croit plus vraiment au grand amour, estimant qu'elle a déjà eut sa part. Ça ne l'empêche pas de s'attacher très rapidement, tout en gardant en tête que ça ne durera pas éternellement. ✻ Elle a " 2011 " l'année de naissance des jumeaux tatoué sur le poignet gauche. ✻ Elle adore les animaux et n'a pourtant jamais eut d'animal de compagnie. Maintenant qu'elle est bien installée à Londres, elle hésite à prendre un chien mais a peur que celui-ci puisse être agressif avec les petits s'ils le blessent en jouant. ✻ Naturellement brune, elle est presque toujours blonde à présent. C'est bête mais elle s'est teint les cheveux de cette couleur à chaque fois qu'elle s'est mise / remise avec Jeff et associe donc ce changement à lui à présent. ✻ Si la jeune femme avait tendance a mal mangé dans son jeune âge, elle essaye maintenant de faire attention à son alimentation. Elle tient a ce que les petits aient des repas équilibrés chaque jour et mange énormément de fruits et légumes.
PSEUDO :  mlle.brightside PRÉNOM : marine. ÂGE : joker. PERSONNAGE : inventé le 9 avril 2009. Bim le coup de vieux.  AVATAR : sophia queen bush. I want you back :chant: CRÉDITS : ruthless (avatar) tumblr (gifs). COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : promotion american airlines. CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE?: un peu plus que ça.





austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 21 Juil 2015 - 11:21

28 juin 2002 ; http://29.media.tumblr.com/tumblr_lxntxrEVaU1qcw7xno5_r2_250.gif

5 JUIN 2004 ; http://25.media.tumblr.com/tumblr_lxa7meKRGn1qekcvwo3_250.gif

31 JUILLET 2009 ; http://30.media.tumblr.com/tumblr_lxlozwA9Hc1qi059ho4_250.gif

28 NOVEMBRE 2009 ; (chad)

09 DECEMBRE 2009 ; http://25.media.tumblr.com/tumblr_lu1x46odpR1r5qnvlo12_r1_250.gif

24 février 2010 ; http://media.tumblr.com/tumblr_lxh784GyAS1r5ruse.gif

29 MAI 2010 ; http://28.media.tumblr.com/tumblr_lxgw4nteJR1r6cnzeo3_r2_250.gif (ou brucas)

14 aout 2010 : https://38.media.tumblr.com/1d6318661a2ab5bee47793e8c98415b7/tumblr_nqnxjyuudJ1rosfxwo9_r1_250.gif

11 janvier 2011 ; http://29.media.tumblr.com/tumblr_lxp2hlZ4wK1qc2jkio3_250.gif

12 MARS 2011 : brulian sad https://38.media.tumblr.com/da91f878610004764beb1253dcb7b9c2/tumblr_nj9xevLmNI1tdcuo3o3_250.gif

12 JANVIER 2012 : sophia larmes (accident)

13 JANVIER 2012 ; débranche

15 janvier 2012 : http://26.media.tumblr.com/tumblr_lxlft4wJhD1qdvz7ho6_250.gif

15 JANVIER 2013 - back to ny https://33.media.tumblr.com/6b2d18c4309a94386821645141c1e730/tumblr_n9ylw1bPiU1qelrtho6_250.gif

11 juin 2013 : normal

12 février 2014 -  londres

(mariage : https://31.media.tumblr.com/1cd3d5298c2dec00a1bd234142c25b73/tumblr_mwvl4uULEL1qelrtho5_250.gif)
(page56)


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:18

the story of my life


When she wraps her hand around my finger, how it puts a smile in my heart. Everything becomes a little clearer, I realize what life is all about. 20AVRIL1986 ; Assise à la terrasse, Alena Lalic admirait la vue du Zagreb depuis celle-ci, heureuse que son fiancé aie accepté de travailler quelques temps en Croatie plutôt que de rejoindre son Amérique natale. Elle savait parfaitement qu'ils ne tarderaient pas des années ici mais tant qu'elle pouvait en profiter, elle le ferait. Les buildings, la pluie et la pollution New Yorkaise ne la tentait pas le moins du monde, mais elle était prête à faire ce sacrifice pour son mari. Elle savait qu'elle aurait à le faire depuis le jour ou ils avaient décidés que leur histoire était sérieuse. « Maman? Maman... conduis moi à l'hôpital Et appelle Nolan ! Je pense que Jeremiah est pressé.» Le sourire crispé par la douleur, Alena avait tenté de se déplacer et venait de perdre les eaux en plein milieux du salon de cette petite maison dans laquelle elle avait vécut toute son enfance. Son mari, Nolan, était lui au boulot, comme de toute logique puisqu'ils n'attendaient pas leur petit prince avant deux grosses semaines.

« Je te présente notre petite ... fille. » Sourire angélique aux lèvres, elle tentait de rassurer Nolan qui était toujours aussi pâle. C'était tout de même dingue à quel point les mecs étaient faibles dans certaines situations... C'était pourtant elle qui venait de souffrir pendant six heures (elle devait être née sous une bonne étoile pour avoir un accouchement si rapide) et de la mettre au monde. En dehors de sa main, il n'avait pas eut à supporter la douleur et il était le seul à faiblir, ce qui avait le don de l'amuser. De quoi le taquiner pour le restant de leurs jours. « Notre fille? Montre la moi ... Elle est ... merveilleuse. Elle te ressemble tu sais » Nolan avait toujours les bonnes paroles pour la rassurer, la ravir quitte à en ajouter. Savy était juste un bébé avec une bouille adorable, mais rien qui ne ressemble à sa maman pour l'instant. Un bébé. « Je ne pense pas que Jeremiah lui ira si bien finalement... Que penses-tu de Savannah? » Elle ignorait comment sa gynécologue avait pu faire une erreur sur le sexe du bébé tout au court de sa grossesse mais la surprise n'en était que plus belle. Fille ou garçon, elle était au paradis... Son trésor avait juste été nommée au masculin depuis plus de quatre mois mais n'étant pas née, elle n'en serait pas perturbée. « Savannah c'est parfait. » Il n'avait jamais été très contrariant, Alena était sa reine et il abdiquait généralement à la moindre de ses envies. Et puis Savannah c'était joli, il aimait. Pendant huit mois, il s'était imaginé avec un petit garçon, un ballon de foot au pied. Pas à une fille avec de jolies petites robes et des dessins animés de princesses... mais au fond, elle était à présent ce qu'il avait de plus précieux sur Terre, peu importe son prénom. Croisé le regard de ce petit bout lui avait suffit pour qu'il en devienne totalement gaga. Alena et Nolan étaient en couple depuis un peu plus de quatre ans et filaient le parfait amour. Amour qu'ils avaient scellés il y a de cela plusieurs mois par une union et qu'ils scellaient un peu plus aujourd'hui. Alena avait toujours vécut ici, au Zagreb, alors que Nolan n'y était venu que pour un simple voyage d'affaire. C'est tout du moins ce qu'il pensait avant de croiser le regard de la jolie Alena, pour qui il décidait de tout abandonné et de s'installer en Croatie. Une sorte de coup de foudre, l'histoire qu'on adulerait facilement et qui a d'ailleurs fait rêver Savy quelques années. Deux ans seulement après sa naissance arrivait Tyler, son petit frère, son petit dieu, sa moitié. Les deux petits étaient soudés comme les cinq doigts de la main, à la grande joie de leur parents. Au un an de Tyler, la famille emménageait pour New York où Nolan récupérait son emploi initial, sa carrière n'ayant plus rien à gagner à Zagreb. Après de nombreux mois, la double nationalité - croate/américaine - était enfin accordée aux deux petits ainsi qu'à Alena, leur permettant ainsi de vivre sans aucun soucis aux Etats-Unis.


This miracle god gave to me, gives me strength when I am weak. I find reason to believe, in my daughter's eyes. 21MAI1991 ; Une petite moue sur les lèvres, Savannah était assise sur son lit, les bras croisés contre sa poitrine. Elle se moquait de ce que pouvait bien lui raconté son papa, la seule chose qu'elle gardait à l'esprit était qu'il ne serait plus là tous les jours. Pour la border, jouer avec elle, lui raconter des histoires, jouer aux petites voitures, il ne serait plus là. « Mon coeur, tu viendras me voir quand tu veux... avec ton petit frère aussi, je ne vous abandonnerai jamais, tu le sais ça? » L'enfant tournait la tête de droite à gauche, avec sa petite mine renfrognée qui ne quittait plus son visage depuis quelques jours. Il ne cessait de lui répéter qu'il ne l'abandonnait pas, pourtant c'est exactement ce qu'il faisait, il partait et les laissait avec leur maman pour aller s'installer dans un nouvel appartement où il serait tout seul. « Maman n'aime pas jouer aux voitures. » Savannah n'avait jamais été une petite fille attirée par le rose, les paillettes et les poupées. Dés qu'elle était en âge de marcher, son père l'emmenait dans les magasins de jouets pour qu'elle fasse son choix, et c'était toujours vers le rayon voiture, brouette et camions qu'elle se dirigeait. Ça ennuyait Alena, et faisait beaucoup sourire Nolan. Totalement déstabilisé, il prit simplement sa princesse dans ses bras, avant de s'installer par terre avec elle pour jouer aux voitures, sans doute pour la dernière fois dans cette chambre. Cette séparation lui brisait le cœur sans doute plus qu'à elle qui ne comprenait pas encore l'importance de ce choix, les différences que cela allait faire dans leurs vies respectives. Il n'était pourtant plus capable de regarder Alena, de la respecter et n'avait donc plus rien à faire dans ce foyer. Il travaillait, elle non... Nolan n'avait aucune raison de demander la garde des petits, car si elle était devenue une femme pitoyable, elle restait une mère formidable, qui saurait consacrer à ses enfants le temps qu'ils méritaient. Il les verrait régulièrement, mais le compte de fée était terminé, pour lui, pour son mariage, pour Savy. Tyler était encore trop petit pour réaliser ce changement... lui comprenait parfaitement qu'il allait rater un tas de moments importants, de premières fois dans la vie de ses enfants, mais sa décision était prise. Et puis, il ne déménageait qu'à quelques rues d'ici, il ne les abandonnait pas et les verrait tous les weekends et plus encore si Alena le lui le permettait. Peut-être qu'il finirait par y croire lui-même s'il continuait de se le répéter, mais l'impression d'échouer et d'être lâche ne le quittait pas.

Through the wind and the rain, she stands hard as a stone {...} and she flies to a place where she's loved, concrete angel. 3 MARS 1998 ; Les années passèrent et beaucoup de choses changeaient pour Savannah. La complicité qu'elle avait eut autrefois avec sa maman disparaissait pour laisser place à un froid inexplicable. Elle lui en voulait de ne pas avoir retenu son père, pire de l'avoir éloigné d'eux même si Savy le voyait quand elle le voulait. Il n'avait pas mentit sur ce point. Pendant deux ans, Alena s'était occupé d'elle et de Tyler comme elle l'avait fait avant son divorce, mais dés qu'elle avait pris la décision de reprendre le boulot, ses enfants étaient passés en second plan. La jeune femme s'était donnée une seconde chance, ou plutôt une seconde vie, laissant la première de côté. C'était un mal pour un bien, Savy et Tyler étaient plus unis que jamais. Il était son petit frère, son meilleur ami, la personne qui comptait le plus à ses yeux avec son papa et le seul à qui elle confiait tout ce qu'elle avait sur le cœur. Il était d'ailleurs l'élément qui la faisait douter, mais elle alors, naïvement, était persuadée de pouvoir l'emmener avec elle.

« Elle veut vivre avec moi Alena... je ne lui ai rien proposé, elle l'a demandé d'elle même. Tu as à présent une carrière à gérer aussi, j'ai du temps à lui consacrer. autant que toi, peut-être plus... » La jeune sage-femme fronçait les sourcils. Elle détestait cet air supérieur qu'il prenait. Il n'était jamais là, Nolan ignorait le temps qu'elle avait ou non à accorder à ses enfants. Son ex mari était professeur et rentrait donc généralement à la même heure que Savannah des cours, elle savait qu'il ne lui mentait pas mais ça ne lui laissait pas le droit de prendre cette décision. Néanmoins, elle avait toujours promis à Savannah qu'elle ne l'empêcherait pas de voir son père et si aujourd'hui elle voulait vivre avec lui, elle ne l'en empêcherait pas car une promesse était une promesse. Sa relation avec sa fille se dégradait suffisamment comme ça, elle n'avait pas besoin de se la mettre à dos un peu plus en lui refusant cette requête. Alena avait une seule exigence. « Tyler reste avec moi. Il n'a rien demandé, alors j'aimerais le garder avec moi. Et voir Savy régulièrement, évidemment... » Nolan avait gagné et ne pouvait s'empêcher de sourire, il allait récupérer sa princesse avec lui. Savannah assise dans les escaliers écoutait toujours la conversation de ses parents, sa bouche formant une petite moue déçue. Sur la pointe des pieds, elle montait dans la chambre de son frère qui jouait à l'un de ses jeux électroniques. Elle ne mit pas beaucoup de temps à lui dire qu'elle allait partir, mais que lui allait continuer à vivre avec leur mère. Tyler avait toujours été beaucoup plus proche d'Alena, il n'avait pas vraiment connu la vie de ses parents en couple et n'avait donc jamais été angoissé par la nouvelle situation, contrairement à Savannah qui se rappelait très bien, malgré son bas-âge, ce qu'était de vivre avec son père. Aujourd'hui, à seulement 12 ans, elle parlait de moins en moins à sa maman, était exaspérée par ses banquets, l'image qu'elle les forçait à donner de la famille, son amant et son boulot. Quelques jours plus tard, elle emménageait dans l'appartement de son père, à moitié heureuse. Tyler lui en voulait et refusait de lui adresser la parole même si elle lui avait promis qu'ils continueraient à se voir très souvent, leur parents n'étant toujours séparés que par deux rues. Savannah savait parfaitement que tôt ou tard, il cesserait de lui en vouloir, parce qu'ils ne pouvaient pas se faire la tête bien longtemps. Ou du moins, elle priait très fort qu'il la pardonne rapidement.



austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:19


That's all they really want, some fun. When the working day is done, girls they wanna have fun. Oh girls just wanna have fun.. 28JUIN2002 ; Bien que calme et studieuse, Savannah aimait aussi s'amuser avec ses amis et ratait rarement l'une des soirées étudiantes organisées. Elle n'abusait de rien mais aimait son petit groupe d'amis et leurs sorties. Ce soir là, ils étaient simplement dans l'appartement de Leïla pour une soirée défi qui tournait au grand n'importe quoi mais qui n'empêchait pas leurs rires de résonner dans tout l'appartement. « Hum... aussi parfaite que tu sois, tu vas perdre ma Savy... Relèverais-tu le défi d'attendre le mariage pour ta première nuit de folie? » Sur le coup, Savannah ne comprenait pas réellement d’où venait ce défi. Vanessa détestait peut-être simplement le fait qu'elle les exécutait tous haut la main et tenait à la voir perdre, du moins refuser, au moins une fois dans sa vie. C'était vache de sa part car s'il y a bien une chose que Savy ne refusait jamais, c'était un défi. Le fait qu'il soit pratiquement impossible la motivait d'autant plus. Avec un sourire sure d'elle, Savannah lui tendait la main pour serrer la sienne. « Pari accepté, ce n'est pas aujourd'hui que tu vas me voir échouer Nessa, désolée. » Haussant les épaules, elle affichait une fausse mine désolée alors qu'elle ne l'était absolument pas et se retenait de rire devant la stupeur de son amie. « Tu plaisantes? Tu ne tiendras pas, j'en suis sure ! On en reparle au mariage? » Savannah hochait simplement la tête pour lui confirmer qu'elles le feraient le jour venu, toujours aussi sure d'elle. De toute façon, elle n'y pensait même pas pour l'instant et ne comptait pas accordé sa première fois au premier venu. Elle était maintenant certaine d'attendre le bon, puisqu'elle détestait perdre par dessus tout. Vanessa savait Savannah beaucoup trop studieuse, miss parfaite comme elle aimait l'appelé, mais elle ne s'imaginait pas la voir accepter une connerie pareille, pourtant elle l’impressionnait une nouvelle fois. Il n'empêche qu'elle savait parfaitement que Savannah ne tiendrait pas ce pari, ce n'était plus de leur génération d'attendre le mariage... C'était triste et pathétique, d'autant plus si ce n'était que pour un stupide pari. A 16 ans, miss Walsh était déjà bien en retard sur le reste de ses amis, Vanessa doutait du fait qu'elle tienne à tenir le record du monde et à cette allure là, elle était bien partie.

12SEPTEMBRE2003 ; Si depuis toujours Savannah faisait de la danse, la dernier groupe qu'elle s'attendait à rejoindre en entrant à l'université était bien celui des cheerleaders. Elle avait toujours eut l'image stéréotypée - qu'elles prenaient plaisir à se donner avouons le! - de filles à papa, riches, à qui on ne pouvait rien refuser sans une crise. Des miss parfaites plus garces les uns que les autres, des filles qui prenaient le reste du monde - y compris Savannah - de haut et qui se pensaient supérieures juste parce qu'elle encourageaient les beaux mâles de l'université, tout aussi agaçants d'ailleurs. « Passe le casting Walsh ! T'es bien meilleure qu'elles toutes réunies ! Et puis tu oublies sans doute un détail : je suis capitaine. Si je te veux, je t'ai. » Savannah était entrée à Fordham dans le but de devenir une brillante journaliste, elle comptait donc se consacrer à 100% à ses études et voilà que June essayait déjà de la faire changer d'avis. Certes, elle était l'une de ses meilleures amies malgré cette place de capitaine et Savy l'adorait... mais sans doute à petites doses. Des journées complètes en compagnie de filles bien pire que June ne la tentait pas du tout, elle préférait rester avec son image d'intello, elle n'avait pas besoin de popularité ou une connerie du genre. « Je vais y réfléchir mais n'espère pas trop me voir franchir la porte du gymnase. Et si par miracle je la franchis, je ne veux pas de favoritisme, d'accord? » C'était en fait un non, mais elle n'aimait pas décevoir les gens, encore moins l'une de ses meilleures amies. Loan pouvait au moins lui promettre d'y réfléchir... Le fait qu'elle pensait déjà à toute triche possible prouvait d'ailleurs qu'elle y pensait réellement. Le lendemain, elle franchissait cette porte et s'en sortait à merveille devant les filles qui constituaient le jury pour ce recrutement, dont June. Savannah ignorait totalement pourquoi elle avait passé ce casting, peut-être simplement parce que la danse lui manquait beaucoup? Elle avait de toute façon peu de chance d'être prise et s'en voudrait juste d'avoir un jour ne fus-ce que penser à rejoindre une équipe qu'elle détestait en grande partie. Quelques jours plus tard, Dylan, lui donnait pourtant un coup de coude en traversant le couloir de l'université en la félicitant pour son entrée dans l'équipe. Les résultats venaient d'être affichés et sa meilleure amie - et coloc' - les avait consulter plus rapidement qu'elle. Pourquoi avait-il fallu qu'elle soit aussi inconsciente? Il était trop tard pour se défiler à présent... Hors elle ne voyait vraiment pas comme elle, l'intello, allait être capable de trouver sa place chez les miss monde écervelées. Elle se rappelait que June en faisait partie et bien que la jeune femme était arrogante, elle était aussi très intelligente... Savannah allait donc laisser le bénéfice du doute au reste de l'équipe même si elle n'avait pas grand espoir vis à vis de son intégration.


What am I supposed to do when the best part of me was always you? And what am I supposed to say when I'm all choked up and your ok? 5JUIN2004 ; « J'ai une question... pourquoi est-tu inscrit? T'en a clairement rien à faire de tes études, c'est à peine si tu m'écoutes là! Quel est l’intérêt de demander une tutrice si tu ne fais aucun effort pour essayer de comprendre ce que je te répète depuis une heure? J'abandonne, débrouille toi Sheppard. » Dés le début de l'année, les professeurs de Fordham avaient proposés aux plus studieux de leurs étudiants de s'inscrire en tant que tuteurs pour aider ceux qui en avaient besoin. Savy ne vivant (pratiquement) que pour ses études s'étaient inscrite rapidement, sans compter qu'elle aimait aider les autres. Là, c'était juste trop. Enzo était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, l'élève de trop... Il était totalement immature pour son âge et la jeune femme avait du mal à comprendre pourquoi il était à l'université. Le jeune homme la rattrapait pourtant par le bras, détail qui agaçait un peu plus Savannah qui ne supportait pas qu'on la force à faire quelque chose. « Excuse moi. On recommence et je jure d'être l'élève le plus discipliné que tu aies un jour aidé. » Pourquoi ne pouvait-elle pas résister à ce regard d'ange alors qu'il représentait exactement tout ce qui l'agaçait j'ai un mec? Il fumait, avait cet air fougueux et rebelle... Le mec qui n'en faisait qu'à sa tête et se moquait de tout et tout le mode. « La barre est haute, bon courage. » dit-elle simplement en s'installant à nouveau face à lui. Il ne fut peut-être pas le meilleur élève du monde mais en tout cas, il l'écoutait jusqu'au bout, faisant de réels efforts pour comprendre. En fait, il était plutôt intelligent et se reposait sur ses acquis, n'ayant pas envie de faire plus d'efforts ce qui était dommage. C'était la seule conclusion à laquelle elle arrivait en voyant qu'il y arrivait très bien avec un peu de bonne volonté. Ils en étaient à la deuxième heure de cours et malgré ses efforts, Savananah avait tout de même hâte d'en finir avec lui pour plonger la tête dans ses propres bouquins. Au moment ou elle s'échappait, sa mission remplie, Enzo posait sa main pour la sienne et lui demandait un rendez-vous, un vrai, pas autour d'une table avec plusieurs bouquin entre eux. Savannah n'était pas une habituée des histoires de coeur et hésitait longuement à lui répondre, sans compter qu'une heure plus tôt, elle ne pouvait pas le supporter. La petite moue d'Enzo lui suffit pourtant à accepter, chose qu'elle ne regrettait pas. En juillet, ils passaient la plupart de leur temps ensembles et Savannah découvrait quelqu'un de généreux et d'adorable derrière celui qu'elle avait toujours vu comme quelqu'un de froid et distant. Le 31 août 2004, Enzo lui donnait son premier baiser. Avec le temps, il devenait simplement son premier amour, le seul qui comptait et qui la coupait totalement du monde réel. Ils avançaient dans leurs études et vivaient un petit amour parfait que personne n'avait pu ne fus-ce qu'imaginer, pas même elle, vu leurs différences de caractère.

17JUIN2007 ; En larmes, Savannah arrivait à peine à le regarder. Elle lui avait consacré trois ans de sa vie, trois ans ou elle en avait presque oublié le monde extérieur et il venait de tout foutre en l'air, en une nuit. « Arrête... tais toi, s'il te plait... » Elle implorait son silence. La jeune femme ne voulait pas entendre un mot de plus de sa bouche, plus aucune justification, chaque mot la brisait un peu plus. Il avait fallut une seule grosse dispute dans leur couple pour qu'il revienne le lendemain matin lui annoncer qu'il venait de passer la nuit avec une parfaite inconnue. Savannah se haïssait autant qu'elle ne le haïssait lui. Depuis trois ans, elle s'en était tenue à ce foutu pari, elle avait refusé de se donner à lui malgré l'amour qu'elle lui portait et son envie de sentir les mains d'Enzo parcourir son corps. Le résultat était là, elle l'avait perdu parce qu'il n'avait pas été capable de l'attendre plus longtemps. Elle n'arrivait pas à cesser de pleurer, d'autant plus qu'il se tenait dans le même état en face d'elle. Savy ignorait si ce qui lui faisait le plus mal était sa trahison ou ses larmes qu'elle savait sincère. Elle l'aimait sans doute trop pour savourer sa souffrance et pourtant, elle le maudissait à cet instant. « Je ne veux plus te voir... ni aujourd'hui, ni dans six mois. N'essaye plus jamais de me contacter, tu ne fais plus partie de ma vie. » Dans le côté dramatique, elle avait envie d'ajouter qu'elle n'avait plus de vie, qu'il venait de la briser... mais ce qui lui semblait insurmontable aujourd'hui serait sans doute acceptable demain, ça ne pouvait en être autrement. Combien de personnes se remettaient de ce genre de rupture? Elle n'était pas différente, même si sur le coup elle avait du mal à y croire. Elle refusait de lui pardonner, la jeune femme était plus forte que ça, c'était bien une chose qu'elle n'accepterait jamais : l'infidélité. Les jours qui suivaient, Savy se plongeait dans le travail, les examens étant un peu ses sauveurs pour le coup. N'importe qui aurait eut du mal à avoir la tête à ça, mais dans sa douleur elle y voyait un parfait timing, de quoi occuper son temps et don esprit. Elle redoutait en revanche l'été qui arrivait et les semaines de solitude qu'elle allait devoir traverser, sans lui, sans travail.

15SEPTEMBRE2007 ; L'été avait été plus catastrophique qu'elle ne l'avait imaginé. Après des jours enfermée, elle avait finit par accepter de sortir pour rejoindre son frère sur les plages de Miami. Un voyage reposant, loin de tout... et ou elle perdait ce pari qu'elle avait tend tenu à gagner avec un parfait inconnu après une soirée bien trop arrosée. Après trois ans en journalisme, Savy avait un premier diplôme qui lui permettait d'exercer la profession... ou d’accéder à deux années supplémentaires pour se spécialiser. Jusqu'ici, elle avait toujours eut envie de devenir journaliste sportive, ses deux années étaient donc dans son agenda depuis un bon moment. L'été l'avait pourtant fait réfléchir et elle ne voulait plus continuer. Elle n'arrêtait pas pour autant, mais à présent elle voulait se diriger vers des études de criminologie. C'était tout à fait différent, mais elle n'avait plus envie de faire son entrée à Fordham dans la même section et retrouver son ex petit ami dans le même local, et puis elle aimait ça... La criminologie, c'était bien aussi et dans le pire des cas, s'il s'agissait d'une erreur, elle pourrait reprendre ses études de journalisme là ou elle les avait laissée l'année prochaine.



All the ones who love you, in the place you left, I hope you always forgive, and you never regret. 29SEPTEMBRE2008 ; Ses magnifiques yeux verts la fixaient intensément avant qu'il ne pose à nouveau ses lèvres sur les siennes. Une décharge électrique parcourait tout son corps alors qu'elle donnait un peu plus de passion à ce baiser. Savannah savait parfaitement que cette relation n'avait rien de sain mais Mason lui faisait un bien fou, lui rendait le sourire après un an de solitude. « Tu ferais mieux d'y aller, si les filles arrivent, elles risquent de trouver louche que tu viennes chercher des pom-poms » Alors qu'elle lui conseillait de partir, elle l'attirait un peu plus contre elle pour déposer ses lèvres dans son cou, remontant doucement vers sa mâchoire. Même si Mason était professeur de sport, il n'avait pas grand chose à faire dans le local réservé au cheerleaders et leur relation avait tout intérêt à rester discrète. « On se voit ce soir. » Le jeune homme, de 5 ans son aîné, déposait un dernier baiser sur ses lèvres avant de quitter le local. Majeur ou non, il n'avait aucun droit d'être avec une étudiante, d'autant plus quand cette étudiante était aussi la fille d'un ami, d'un collègue. Un comme l'autre étaient parfaitement conscients que jamais Nolan n'accepterait cette relation, ce pourquoi ils gardaient cette histoire secrète, ce qui avait un certain côté excitant mais bien souvent angoissant. Mason était un ami de Nolan depuis un certain temps et continuait de venir dîner de temps en temps à l'appartement, quand il en recevait l'invitation. C'était les moments où ils leur étaient le plus difficiles de cacher leur petite romance, ils s'en sortaient en dehors de cela à merveille. Nolan posait bien des questions à Savy sur ce soudain sourire qu'elle avait à nouveau, mais il respectait sa vie privée et ne creusait pas plus loin que ce qu'elle voulait bien lui confier. Tout ce qui comptait, c'était que sa princesse avait retrouvé le sourire ce qui était inespéré.

22DECEMBRE2008 ; « Tu as changé Savy cette année, tu me déçois tellement... Tu sais qu'Enzo ne mérite pas que tu détruises ta vie comme ça ! Tu changes d'études sur un coup de tête, maintenant tu vis une histoire avec un prof, c'est quoi la suite? » Baissant les yeux, Savannah n'osait pas regarder son père dans les yeux, elle refusait d'y lire la déception alors qu'il était son modèle et la personne qu'elle respectait le plus ici bas. Il n'y comprenait rien, mais elle l'avait déçu ce qu'elle avait espéré ne jamais faire. « Ça n'a rien avoir avec Enzo papa... J'ai tourné la page, je te le jure. Je tiens à Mason, vraiment. » Il la pensait capable de se jeter dans les bras de n'importe qui pour l'oublier? Il se trompait... Savannah se remettait d'une année seule ou elle ne croyait plus du tout à l'amour. Mason arrivait à lui faire croire que c'était encore possible même si elle restait méfiante et qu'elle ne se pensait pas amoureuse de lui. Avec lui, il n'était pas question de projets d'avenir, elle vivait leur histoire au jour le jour et était heureuse, elle n'en demandait pas plus. « Mets un terme à ça immédiatement. Je n'hésiterai pas à ruiner sa carrière. » A présent, c'était elle qui était déçue, déçue que son père en vienne aux menaces et au chantage pour la forcer à rompre, alors que c'était la dernière chose qu'elle désirait. Elle était majeure, Savannah n'était même pas certaine que son père puisse réellement ruiner la carrière de Mason, mais si c'était le cas? Même s'il ne perdait pas son emploi, quelle image aurait-il auprès de ses autres élèves une fois le tout révélé au grand jour? Malgré ses larmes et ses arguments, Nolan ne revenait pas sur sa décision et prit soin d'annoncer lui même la nouvelle à Mason. Elle perdait un amant et son père un ami, puisqu'il refusait de le voir à nouveau. Mason avait dépassé les limites et avait profité des faiblesses de sa fille, c'était la seule chose qu'il retenait de cette histoire. Et Savannah n'allait pas mieux, elle était assez faible pour céder à une histoire aussi absurde... Comment avait-il pu être aussi aveugle?


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:19


My heart is beating and my pulses start Cathedrals in my heart, and we saw oh this light. I swear you, emerge blinking into to tell me it's alright.  31JUILLET2009 ; « Je déteste ça Jeff ... Que tu m’évites ainsi du jour au lendemain ... Je n’étais pas réellement à tes trousses mais je peux m'y mettre si c'est la seule solution pour que tu m'adresses la parole. » La jeune femme lui adressait un sourire amusé mais surtout forcé. Il lui manquait énormément mais l'anglais s'était décidé à l'éviter du jour au lendemain. Jeff & Savannah étaient amis depuis un peu plus de deux ans maintenant, une amitié à moitié sincère puisque l'un ou l'autre voulait toujours plus. Leur problème était surtout la synchronisation. Lorsque Jeff avait fait un pas vers elle, elle tentait de se remettre de sa rupture avec Enzo et était totalement incapable de faire confiance à un homme. Quelques mois plus tard, elle avait réalisé qu'elle pourrait réellement être bien avec lui, qu'il était un peu l'homme parfait que tout le monde attendait, mais elle arrivait trop tard, puisqu'il désirait se contenter de leur amitié. Il y a quelques jours, alors qu'ils se baladaient sur le campus, Jeff s'était mit à dévoiler une nouvelle fois ses sentiments pour Savannah. Si c'était ce qu'elle avait rêvé d'entendre quelques semaines plus tôt, elle avait en tête depuis quelques jours de redonner une chance à Enzo qui lui manquait énormément. N'étant pas une menteuse, Savannah s'était confiée à Jeff à ce sujet, comme elle l'aurait fait s'il n'était qu'un simple ami, sauf qu'elle l'avait blessé sans s'en rendre compte et le jeune homme avait disparu de son radar. Pourtant en embrassant Enzo le lendemain, la seule personne à qui elle avait pensé était Steevens, qu'elle avait l'impression de tromper alors qu'il n'était même pas ensembles. « Je sais que nous c'est pas possible. C'est pas que je n'ai pas envie de passer de temps avec toi. Mais je me dis que si c'est difficile pour moi qui serait prêt à pas mal de chose pour toi, alors qu'en était il pour toi? Alors, ralentir nos rencontres, ça ne pourrait juste que créer un vide pas faire plus de mal, tu comprends? » Il n'avait pas tord, c'était d'ailleurs comme cela qu'ils avaient réagit chacun leur tour depuis deux ans. Dés que l'un d'eux voulait plus, l'autre refusait et le premier finissait par s'éloigner de leur amitié pour rendre les choses plus simples. « Tu te souviens de notre dernière rencontre? Le lendemain, j'ai vu Enzo... On est rentré s’abriter chez moi à cause de l'orage et on a finit par s'embrasser... » Savannah ne parlait pas pour le blesser, pourtant elle voyait la grimace qui se dessinait sur son visage, ne sachant pas s'il était blessé ou juste exaspéré. Aussi étrange que cela puisse paraître, c'était bel et bien Enzo qui l'avait fait réagir sur ses sentiments pour Jeff. Savy reprenait rapidement pour justifier son explication avant qu'il ne prenne la fuite une nouvelle fois. « J’étais sure de moi et prête à lui pardonner pour qu'on soit à nouveau ensembles. Je lui ai pardonné d'ailleurs. Mais quand j'ai enfin eut ce que je voulais depuis presque deux ans, ça ne m'a strictement rien fait... parce que j’étais incapable d'oublier ce que tu m'avais dit... Quand il m'a embrassé, je n'ai pensé qu'à toi et je lui ai demandé de partir. » Le visage de l'anglais s'était transformé au fil de ses paroles, pourtant il semblait toujours inquiet, inquiet de savoir si elle avait toujours des sentiments pour Enzo malgré tout. Elle ne pouvait pas lui mentir, elle en avait et en aurait surement toujours. Il avait été son premier amour et elle ne pouvait pas effacer trois ans mais elle ne l'aimait plus comme avant. Elle tenait à lui, le voulait heureux mais n’espérait plus finir ses jours à ses côtés. A présent, elle se voyait simplement vivre son histoire au jour le jour avec Jeff, s'il lui permettait, et pourquoi pas finir par construire quelque chose de sérieux au fil du temps. Après lui avoir répondu de la manière la plus honnête possible, elle réclamait un baiser et l'anglais ne se fit pas prier pour le lui donner. Ils leur en avaient fallu du temps, mais leurs sentiments étaient enfin synchronisées.

28NOVEMBRE2009 ; Depuis quatre mois, Savannah filait le parfait amour avec Jeff, ou presque. Il avait eut leur première grosse dispute concernant une autre fille, Claire, mais au final, c'était sous l'oreiller qu'ils s'étaient réconciliés et tout allait pour le mieux. A croire qu'Enzo n'aimait pas ce bonheur naissant, puisqu'il venait de lui déballer tout ce qu'il ressentait pour elle sur le pas de sa porte. Il l'aimait, refusait de la laisser partir, refusait de se contenter de son amitié, hors c'était l'unique chose qu'elle lui proposait. Et l'avis de Savannah là dedans? Il lui disait ce qu'elle avait espéré entendre pendant un long moment, qui aurait suffit à la faire plier et se remettre avec lui, mais il était trop tard. Savy était simplement agacée et persuadée que ce discours venait surtout de sa jalousie, Sheppard refusait simplement de la voir heureuse avec un autre, il allait pourtant devoir s'y faire, il arrivait trop tard pour changer les choses. « Je t'aimerai sans doute encore dans 10 ans mais je tiens à Jeff. Je l'aime et quoi que je puisse ressentir pour toi, il passera toujours devant tout le reste maintenant. Tu le sais et c'est exactement ça qui te dérange, que je puisse avancer avec quelqu'un, l'aimer, sinon pourquoi avoir attendu autant de temps pour me dire tout ça? Quand je pense à notre histoire je ne vois qu'un passé Enzo. On a plus aucun futur ensemble, qu'on le veuille ou non ... Je veux que tu avances, que tu tombes amoureux, même si ça risque de me faire mal, mais tu le mérites. » Savannah savait parfaitement qu'elle avait joué un rôle important dans l’échec de leur relation, avec le temps elle avait pris sa part de la responsabilité et avait plus facile à lui pardonner à présent. Elle tenait sincèrement à ce qu'il soit à nouveau dans sa vie en tant qu'ami, mais puisqu'il le refusait, tant pis, ça ne l'empêcherait pas d'avancer avec Jeff. C'était l'unique place qu'elle pouvait lui accorder... Après un instant de réflexion, il acceptait d'essayer de construire une amitié avec elle, mais il désirait quitter New York un certain temps avant cela. Malgré elle, Savannah essayait de le retenir... pendant cette rupture, elle l'avait vu plonger dans l'alcool, la drogue et n'avait jamais rien fait pour l'aider. Malgré tout, elle avait un oeil sur lui et savait qu'il s'en sortait. S'il partait, elle serait plongée dans l'ignorance... Et puis la meilleure amie d'Enzo avait besoin de lui, tout allait mal pour elle en ce moment, il ne pouvait pas l'abandonner. Enzo 0 - 1 Savannah, puisqu'il acceptait de ne pas quitter la ville, pas tout de suite en tout cas en lui jurant de ne pas retomber dans ses déboires par la même occasion..

Once upon a time, I believe it was a Tuesday when I caught your eye and we caught into something. I hold into the night, you looked me in the eye and told me you loved me. 9DECEMBRE2009 ; Savy tournait en rond dans l'appartement en surveillant l'horloge. Si Jeff n'avait pas fait de détour après l'université, il serait à l'appartement dans quelques minutes, ce qui avait le don de l'angoisser. Ça faisait déjà trois jours qu'elle savait, trois jours qu'elle lui parlait et lui souriait comme si de rien n'était. La jeune femme craignait l'issue de cette conversation et n'avait pas trouver le bon moment pour se lancer et tout lui expliquer. Là, elle n'avait plus le choix, elle devait lui en parler, parce qu'elle avait son premier rendez vous chez la gynécologue demain et qu'elle n'aurait jamais la force d'y aller seule. De plus si elle était certaine d'une chose, c'était que si elle s'y rendait seule, il lui en voudrait de n'avoir rien dit. L'étudiante lui laissait à peine rentré et se lançait avant de se dégonfler une nouvelle fois. « Tu peux t'asseoir 2 minutes ? Je dois vraiment te parler. » Jeff s'installait et avait cet air inquiet qu'elle ne connaissait que trop bien. Ses problèmes de confiance perturbaient souvent leur couple, elle avait l'impression qu'il s'attendait à la voir s'enfuir dés qu'elle souhaitait lui parler un peu plus sérieusement, alors qu'elle n'en avait jamais eut l'intention. « Je sais que les examens approchent et on a vraiment besoin de se concentrer tout les deux, mais demain matin, je vais avoir besoin de toi. » Marquant une petite pause, elle prenait une bonne inspiration pour se donner du courage. « On va vraiment avoir besoin de toi en fait ... Je suis enceinte. » Elle s'en voulait à mourir de lui annoncer cela comme ça, de but en blanc, mais Savannah n'avait jamais eut de don pour tourner autour du pot et annoncer les choses avec douceur. Ils avaient été aussi inconscients l'un que l'autre, pourtant, elle avait peur de le perdre et qu'il ne lui en veuille. Étrangement c'était là ça plus grande inquiétude pour l'instant. Elle n'avait pas peur de l'avenir, de ce bébé qui allait tout chambouler, elle s’inquiétait juste pour leur couple. « Je … Il me semblait que tu m’avais dit : pas de mariage et d’enfants avant 5 ans. J’ai raté un épisode ? » Ô que non, c'était toujours ses plans de bases, qui venaient tout juste d'être ruinés... « Celui ou on apprend qu'on ne peut pas tout prévoir, peut-être... » Ils devaient d'ailleurs avoir raté le même... La réaction de Jeff la rassurait un petit peu, puisqu'il se tenait toujours devant elle. Il s’inquiétait à présent de l'avenir qu'elle s'imaginait avec cette nouvelle après seulement 5 mois de relation, ce qu'elle voulait faire. « Si seulement je le savais... La seule chose dont je suis certaine c'est que je vais arrêter les entraînements, c'est surement risqué pour le bébé. Le reste, je ne sais pas... Tu sais, tu dois avoir un million de raisons de m'en vouloir, on est beaucoup trop jeunes et il y a l'université. Je ne veux surtout pas gâcher ça parce que c'est notre avenir et ton avis compte énormément. Je n'ai pas envie de penser à l'avortement... Je ne veux pas me regarder dans 10 ans dans un miroir et regretter de l'avoir fait. Voir m'en vouloir à vie pour ça. Je sais que c'est n'est pas du tout le bon timing et qu'on est pas du tout près pour ça, mais je me suis habituée à cette idée, je pense même être heureuse... » Elle avait eut trois jours pour se faire à cette idée et même si elle ne s'imaginait pas du tout maman pour l'instant, elle savait que sa décision était déjà prise à savoir si elle le gardait ou pas. Malgré son inquiétude mais aussi sa colère qu'elle le lui aie caché pendant ces trois jours, Jeff était heureusement du même avis qu'elle : quoi qu'il arrive, ils s'en sortiraient. Liberty, leur meilleure amie commune, s'en sortait seule avec un bébé, il n'y avait pas de raison qu'à deux ils ne fassent pas aussi bien, voir mieux.

Doucement, la panique disparaissait au fur et à mesure que les semaines passaient. Savannah savait qu'elle ferait une pause dans ses études l'année suivante pour s'occuper de la petite. Jeff lui continuerait ses études puisqu'il n'y avait aucun intérêt à être à deux à la maison. Il avait bien sur envisagé de tout arrêter pour travailler et subvenir aux besoins de sa famille mais Savannah refusait qu'il sacrifie ses études. Grâce à l'argent de ses grands parents, ils s'en sortiraient dans un premier temps. Un diplôme était essentiel s'ils ne voulaient pas vivre sur le compte des grands-parents jusque la fin de leurs jours. Au moins de janvier, Savannah apprit qu'il s'agissait d'une petite fille, ce qui lui permettait de commencer ses achats... et pas qu'un petit peu. Tant qu'elle en était encore capable, elle tenait à décorer elle même la chambre de sa princesse avec l'aide de Jeff. De June, de Dylan, de Liberty, que Savannah embarquaient bien souvent dans sa folie " bébé " quand elle commençait à en parler. La jeune femme était bien entourée et sereine quant à son futur, même si la pause dans ses études la tracassait un peu, elle se savait assez studieuse pour reprendre dés l'année suivante.


I'm still alive but I'm barely breathing, just prayin' to a god that I don't believe in, cause I got time while she got freedom... 24FEVRIER2010 ; Depuis quelques semaines, Savannah et Enzo avaient repris contact. Le jeune homme était enfin prêt à se contenter de leur amitié, elle n'allait pas passer à côté de cette chance. En revanche, elle avait prit la décision de ne pas en parler à Jeff pour l'instant... La confiance n'était toujours pas le point fort dans leur couple et elle refusait qu'il s'inquiète pour cette amitié naissante. Ce n'était que cela, de l'amitié. L'homme avec qui elle allait fonder une famille d'ici 4 petit mois, c'était Jeff et les problèmes que Savy rencontrait pendant sa grossesse l'angoissait déjà assez, inutile d'ajouter Enzo sur le tapis. C'est du moins ce qu'elle avait cru, qu'il était bon de garder cela pour elle. Traversant la rue, Savannah n'eut même pas le temps de voir une voiture foncer droit sur elle. Enzo se précipitait et la poussait sur le côté, mais pas assez vite pour que la voiture les évite.

26FEVRIER2010 ; Sans succès, Savannah essayait d'ouvrir les yeux. La jeune femme avait l'impression que chaque cellule de son corps avaient été détruite, ne sachant même pas là ou la douleur était le plus intense. Au loin, elle entendait Jeff lui parler, elle avait envie de le rejoindre mais n'en avait pas la force. Après d'énormes efforts, elle réussissait à ouvrir doucement les yeux pour découvrir le visage de son petit ami qui semblait soulagé. De quoi? Leah n'était plus là, elle n'avait même pas eut à regarder son ventre qui avait perdu sa forme arrondie, elle l'avait sentit depuis le début. C'était peut-être ça qui l'empêchait d'ouvrir les yeux, la réalité. Elle n'avait pas su protéger leur bébé, elle l'avait tuée en étant distraite. Savy ne pouvait s'empêcher de couper Jeff qui était heureux de la voir ouvrir les yeux, alors qu'il était supposé la maudire à cet instant. « Pardon, pardon …Je ne voulais pas… Je … J’ai pas regardé et elle est arrivée si vite, j’ai essayer de la protéger, je te le jure. » Savannah tentait de se justifier, même si aucun mot ne changerait le résultat. L'une de ses premières questions étaient de savoir si Enzo allait bien, s'il avait survécut... jamais elle ne pourrait se pardonner qu'il lui soit arriver quoi que ce soit en tentant de la protéger. La question énervait Jeff, elle pouvait le voir parfaitement, mais elle devait savoir. Une fois soulagée sur son état de santé, elle s'autorisait à fondre en larmes, à pleurer la perte de son bébé. La douleur dans sa poitrine était insupportable et les sanglots n'arrangeaient en rien sa situation mais elle n'arrivait pas à se calmer. La seule chose qu'elle pouvait faire était de se justifier tant bien que mal auprès de Jeff pour le décès de leur bébé. La conversation tournait rapidement aux règlements de comptes, suivies d'excuses, de nouvelles reproches... et de Savy qui demandait à Jeff quelques jours seule. Elle avait besoin de quelques jours loin de lui, loin de New York et de tout le monde, quelques jours auprès de son père qui vivait à Miami depuis plusieurs mois maintenant. Savannah se rendait compte qu'ils avaient été beaucoup trop vite dans leur histoire, jusqu'ici elle n'avait rien pu faire pour ralentir les choses mais aujourd'hui elle en avait le pouvoir et en avait besoin. Jeff ne comprenait pourtant pas la jeune femme et continuait de ramener cela à Enzo, à des pseudos sentiments qu'elle n'avait plus pour son ex petit ami. « Tu veux une pause? D’accord, je te laisse deux jours, et tu me diras si cette pause sera éternelle ou pas. Mais avant, tu devrais savoir que je t’aime profondément, et que le fait que tu veuilles partir veut dire pas mal de choses pour moi. Du coup, je préfère te prévenir et te dire qu’il vaut mieux que tu ne me donnes plus de nouvelles si c’est pour tout arrêter un jour. Sur ce, … j’espère que ce n’est qu’un au revoir. » Sans un mot, Savannah le regardait sortir de la chambre. Sa douleur était telle que rien ne pouvait être pire, pas même de voir l'homme qu'elle aimait lui tourner le dos. Il n'avait rien compris, elle avait besoin de beaucoup plus que deux jours pour se remettre de tout ça, il ne comprenait pas qu'en lui posant cet ultimatum, il rompait avec elle, car elle ne serait pas prête et sur pieds si rapidement.

4MARS2010 ; Exceptionnellement, les médecins avaient acceptés de garder le corps de sa petite fille jusqu'à ce qu'elle soit en état d'assister à son enterrement. A 5 mois de grossesse, elle était déjà un bébé, un bébé qu'elle avait aimé et Savy tenait à ce qu'elle aie son enterrement. Elle refusait de savoir qu'on avait simplement jeté le corps de sa petite fille, comme si elle n'avait jamais existé. En chaise roulante, c'est Enzo qui l'accompagnait durant cette douloureuse épreuve, puisque Jeff n'était pas là. Il avait refusé de venir, ce qu'elle ne pourrait jamais lui pardonner. Savannah avait aujourd'hui besoin de lui plus que jamais et il n'était pas là, mais surtout, elle avait l'impression qu'il se fichait totalement de Leah, ce qui était bien plus grave.


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:20


If we could float away, fly up to the surface and just start again. And lift off before trouble, just erodes us in the rain. 17MAI2010 ; La tête entre ses mains, Savannah ne savait pas vraiment si elle devait rire ou pleurer, tant les deux étaient tentant. Alex était allongé à côté d'elle et l'observait, l'air aussi étonné qu'elle. Finalement, elle se relevait du lit, prenant les draps avec elle pour se diriger vers la salle de bain de sa chambre d’hôtel. Tant pis si elle le laissait nu et sans rien pour se couvrir dans la chambre. Le temps qu'elle prenne une douche lui donnait un petit délais pour retrouver ses vêtements, non? Elle traînait d'ailleurs sous les bien faits de l'eau tiède, tentant de faire disparaître l'odeur d'alcool qui s'était incrustée sur elle. Finalement, après avoir brosser ses dents et enfiler une robe longue au dessus de son bikini, elle se décidait à sortir et à l'affronter. Le fait qu'Alex soit aussi gêné qu'elle était assez rassurant, même si des seules images qu'elle se rappelait, ni l'un ni l'autre n'avait été gêné hier soir, loin de là. « Je ne fais jamais ça... enfin, tu sais... tu sais que je ne suis pas ce genre de filles... ? » Elle avait commencé par une affirmation mais au final, elle se posait la question. Alex était le meilleur ami d'Enzo, il avait surement d'elle l'image que son ex avait bien voulu lui donner... Mais après tout, elle avait perdu son petit ami parce qu'elle refusait de coucher avec lui, ça donnait déjà le ton sur le genre de personne qu'elle était. Avant. Il lui confirmait avant de se lever pour se diriger à son tour vers la salle de bain. C'était tout? Fin de la conversation? Savannah ne voulait pas en rester là, parce qu'elle voulait être certaine que les choses étaient claires. Durant ce spring break, elle avait profité comme n'importe quels jeunes de son âge le faisaient et pour une fois, elle s'était laissée allée sur l'alcool. Le résultat n'était pas glorieux... Mais sa douleur disparaissait l'espace d'un instant, c'était suffisant. « Tu vas garder ça pour toi n'est-ce pas? Je n'ai pas envie que l'Enzo l’apprenne... Pas que j'ai des comptes à lui rendre mais... » Alex lui coupait la parole pour mettre fin à son ennui évident face à la situation « Il n'en saura rien, zen. » Tout en lui adressant un clin d’œil, il rassemblait ses dernières affaires pour se diriger à la salle de bain. Savy était maintenant rassurée. Elle n'avait pas vraiment de compte à rendre à Enzo mais il avait été là pour la soutenir pour l'enterrement de Leah et les jours qui avaient suivi. Elle lui avait ensuite à peine donné de ses nouvelles durant ces deux derniers mois, préférant prendre du recul. Pour finir, elle terminait la nuit dans les bras de son meilleur ami, alors qu'elle savait parfaitement qu'il l'attendait. Pas très glorieux. Savannah laissait un mot sur le lit à Alex en précisant qu'elle était partie à la plage et qu'ils se rejoindraient ce soir, à l'aéroport. En dehors de cette nuit, ils étaient venus ensembles au Spring Break mais profitait chacun de leur côté de ces petites vacances mais la jeune femme en comptait pas le planter au Mexique et rentré seule. Elle était mal à l'aise mais la réaction d'Alex avait suffit à la rassurer  et lui faire admettre que ce n'était pas la fin du monde, qu'elle avait le droit de s'amuser elle aussi, sans que ça ne finisse en drama.

28MAI2010 ; Depuis l'enterrement de Leah, Savy était plongée dans une sorte de dépression, refusant de sortir la journée. Elle ne voulait pas croiser ses connaissances qui la regarderaient avec de la pitié dont elle ne voulait pas, qui lui demandaient comment elle allait alors que la réponse était évidente. Résultat, elle ne sortait plus que le soir pour boire et oublier. Elle qui avait toujours été la petite fille studieuse, modèle, qui ne touchait à rien de dangereux, avait enchaîné les conneries. Si ce n'était pas l'épisode le plus glorieux de sa jeune vie, c'était sans doute celui ou elle s'était le plus amusé, sans réellement être heureuse. Le lendemain matin, la réalité la rattrapait toujours et celle-ci était accompagnée d'un sacré mal de crâne. Durant ce temps, elle n'avait pas cherché à savoir comment allait Jeff et avait évité Enzo, refusant qu'il la voit dans cet état. Elle lui avait pourtant demandé du temps, qu'Enzo lui avait accordé contrairement au premier, mais elle ne pouvait pas le faire attendre éternellement ou elle le perdrait lui aussi. Aujourd'hui, sans être sure d'elle, elle était prête à l'affronter et prête à donner une seconde chance à leur couple pour être certaine de ne jamais le voir s'éloigner d'elle. La réaction de Jeff l'avait déçue et était impardonnable, elle ne voulait plus en entendre parler et Enzo tenait à elle, certainement plus que quiconque ne l'avait jamais fait. Avec lui, elle était certaine d'être en sécurité, d'avoir quelqu'un pour veiller sur elle même si elle n'oubliait pas l'épisode ou il lui annonçait qu'il avait passé la nuit avec une autre, c'était il y a bien longtemps maintenant. Enzo habitait quelques étages au dessus d'elle, ce qui ne lui laissait pas le temps de se dégonfler. Frappant à sa porte, elle entrait immédiatement dans l'appartement et se lançait avant qu'il ne la fasse changer d'avis. « Je suis désolée d'être restée si longtemps sans donner de mes nouvelles et sans prendre des tiennes mais je ne voulais pas que tu vois l'état dans lequel j'étais. J'ai mit beaucoup de temps et je sais que j'arrive peut-être trop tard, j'espère que non parce que je viens de prier pendant 2 heures que tu ne sois pas avec une autre. D'ailleurs s'il y a une autre arrête moi toute suite, ça m'éviterait de me ridiculiser ... » Elle voyait très bien qu'il ne comprenait pas son intervention, qu'il n'avait pas tout suivit vu son débit rapide de paroles, mais il hochait la tête de droite à gauche pour lui confirmer qu'il n'y avait personne, ce qui était suffisant pour relancer le moulin à paroles qu'elle était. « Je veux qu'on essaye. Je veux vraiment qu'on essaye à nouveau mais je vais mal Enzo... Je ne pouvais pas attendre plus longtemps pour venir te voir parce que j'avais peur de te voir disparaître de ma vie encore une fois, mais je ne suis pas sure d'être prête pour tout ça, pour nous... Je sais que les choses ne vont pas s'arranger du jour au lendemain mais je te jure que je vais tout faire pour aller mieux. » Elle savait que son ex petit ami avait eut des problèmes avec l'alcool et la drogue et refusait de l’entraîner au fond du gouffre avec elle alors qu'il sortait enfin la tête de l'eau. La motivation était là pour arrêter toutes ces conneries, mais elle n'était pas certaine d'y arriver, car même si le réveil était toujours douloureux, l'espace d'une soirée elle oubliait sa douleur. Elle n'avait pas envie de renoncer à cet échappatoire. Heureusement, la jeune femme avait tioujours des forces dans lesquelles puiser et changeait d'avis en quelques secondes à peine. Dés la fin de son discours, elle avait proposé à Enzo de la conduire en centre de désintoxication. C'était des grands moyens pour quelqu'un qui n'était accro que depuis quelques semaines, mais au moins elle était certaine d'être soignée. Pourtant, une fois qu'Enzo posait ses lèvres sur les siennes, elle commençait à douter et ne pouvait s'imaginer seule entre quatre mur blancs, sans lui à ses côtés. Au fond, avec son soutient, peut-être qu'elle y arriverait avec ou sans médecins, pour eux. Pour lui. A croire que son petit côté auto-destructeur était quand même bel et bien présent puisqu'elle ruinait ce petit moment romantique pour tout avouer sur le Spring Break. Si elle devait le perdre, autant que ça arrive avant même qu'elle ne l'ai vraiment récupéré, puisqu'elle était incapable de lui mentir et tôt ou tard, il apprendrait la vérité. Après un instant de silence et de colère, il finissait par admettre qu'ils n'étaient pas ensembles au moment des faits, qu'il ne pouvait pas lui en vouloir et qu'ils devaient vraiment oublier le passé et faire table rase s'ils tenaient à ce que cette relation soit un succès.  

18AOUT2010 ; Depuis quelques jours, Savannah et Enzo étaient à Paris dans l'appartement de la meilleure amie du jeune homme. Celle-ci vivait à New York mais était française d'origine et avait accepté de leur prêter pour qu'ils s'évadent un peu de la grosse pomme, rien que tous les deux. Dans quelques jours, ils feraient leurs affaires et s’envoleraient pour Dubrovnik, ville natale de Savannah, pour découvrir ce pays pour la première fois. Elle n'en avait que très peu de souvenirs et ceux-ci se limitaient généralement aux photos que ses parents avaient pu lui montrer, elle avait hâte d'y être. Soleil, plage et rien qu'eux, qu'est ce qu'elle pouvait demander de plus? Enzo semblait pourtant d'humeur a tout perturber, a bousculer cette petite tranquillité. Lorsqu'elle le rejoignit au salon, prête pour un nouveau tour de ville, il se mit à parler à n'en plus finir. « Tu sais, enfin, je t’ai dit que je ne supporterais pas de te perdre une nouvelle fois, que tu devras supporter encore longtemps mon manque de maturité et encore bien d’autres défauts qu’il te reste encore à découvrir. Mais … On est resté ensemble pendant trois ans, on s’est aimé et bien qu’on se soit quitté, je n’ai jamais cessé de t’aimer. D’ailleurs, je pense que je te l’ai dit assez souvent depuis. Tu es revenue et malgré les révélations que tu m’as faites, je te fais une confiance aveugle. » Savy serrait la mâchoire, repensant à sa nuit avec Alex qu'elle regrettait sincèrement. Si Enzo ne lui en voulait pas à elle, il y avait un froid indéniable avec son meilleur ami hors elle n'avait jamais voulu se mettre entre eux.  « Tu vois, j’ai réalisé que je pouvais te perdre n’importe quand, n’importe où et de n’importe quelle manière. Mais je n’ai pas envie de ça. Je veux bien plus. Je te veux toi, pour le restant de mes jours, dans toutes les galères comme dans tout les moments de bonheur que nous pourrons partager. Je n’ai rien d’autre à t’offrir que mon cœur, moi tout entier et je veux simplement vivre ma vie avec toi. Tu fais de moi une personne meilleure, assurément. J’aimerais me réveiller chaque matin à tes côtés, caresser ton visage, exprimer à quel point je t’aime et que malgré tout, ces mots ne sont pas suffisant. Je veux te voir heureuse, épanouie, sourire même si parfois, la vie ne nous fait pas de cadeaux. Je suis très mauvais parleur, c’est incroyable ! Mais Loan, veux-tu devenir ma femme ? » Loan... Nate... A croire que lorsqu'ils étaient ensembles, ils n'étaient plus vraiment les mêmes. Ils avaient pris l'habitude de s'appeler chacun par leurs seconds prénoms et même si généralement on les regardait de travers, ils n'avaient pas changé cette habitude. Le cœur serré, Savannah avait l'impression de perdre pieds, d'être au bord d'une falaise, prête à tomber. Elle était immobilisée et incapable de faire le moindre geste ou de formuler une réponse tant il la prenait au dépourvu. Ils n'étaient ensembles que depuis trois mois, même si leur histoire était elle bien plus ancienne. « Je ... on parlait d'y aller doucement ... Je ne veux pas tout gâcher, je ne veux pas te perdre. » Cette dernière année lui avait prouvé que se précipiter ne servait à rien. Elle avait cru tout obtenir en un temps record, mais elle avait tout perdu en une seule nuit, ce qui était encore plus rapide. Enzo semblait pourtant avoir oublié leur résolution de prendre les choses au jour le jour... Savy avait à nouveau l'impression qu'elle pouvait le perdre si elle n'allait pas dans son sens et refusait. D'une manière comme d'une autre leur histoire allait prendre un virage à 180 degrés, elle avait simplement à choisir la direction. Elle lui tendait les mains pour qu'il se relève, toujours à genoux, et nouait ses bras autour de son cou pour l'embrasser une fois qu'il fut à sa hauteur. « Tu es très bon parleur, rassure toi. Pour le formuler de manière officielle, même si tu l'as compris, oui... Je serai la plus heureuse le jour ou je deviendrai ta femme Enzo Nathanaël Sheppard. » Elle ne disait pas oui au petit ami avec qui elle sortait depuis à peine trois mois, mais bien à son premier amour, à celui qu'elle avait aimé plus que personne pendant trois ans, qui lui avait apporté autant de joie que de peine mais qu'elle aimait malgré tout les méandres de leur relation. « Je suis désolée pour ma réaction ou plutôt ma non-réaction. Tu m'as un peu prise de cours, c'était la dernière chose à laquelle je m'attendais... Si c'était ton but, tu as parfaitement réussit. En attendant, je ne trouve même pas mots, à part oui... Oui et je t'aime mais ça tu le sais déjà... Je suis totalement effrayée par ta demande, non pas parce que je doute de nous mais parce que je ne veux surtout pas qu'on brûle des étapes. Je ne veux prendre aucun risque de te perdre mais je t'aime et il y a trois ans, je pouvais déjà affirmer qu'un jour, je serais madame Sheppard, alors dans un mois ou dans dix ans, ça ne change rien... Je nous fait confiance. » Maintenant qu'elle lui avait confié ce qu'elle avait sur le coeur, elle pouvait enfin le laisser passer cette magnifique bague de fiançailles autour de son annuaire, avant de plonger dans ses bras pour l'embrasser une nouvelle fois. Pour sa fille, elle s'en voulait d'être heureuse à ce moment précis, elle n'avait pas l'impression d'en avoir le droit, pourtant elle l'était, réellement.  

24AOUT2010 ; Comme toujours, l'enthousiasme prenait le dessus et effaçait vite fait cette résolution d'y aller doucement, de préparer le mariage calmement. Le jour même, Savannah téléphonait à June, Dylan, Gabrielle et Liberty pour les avertir, la dernière étant, en plus de sa meilleure amie, la demi sœur du futur marié. Tant pis si Enzo voulait le lui annoncer lui même, c'était fait. Savannah décidait d'ailleurs de zapper leur passage en Croatie pour rentrer préparer un mariage exprès pour la fin du mois. Deux semaines pour préparer un mariage de rêve, mission impossible. Pourtant, les filles étaient tout aussi motivées au point de tout organiser, sans oublier l’essentiel : son enterrement de vie de jeune fille. D'après June, le planning était parfait et elles pouvaient toutes s’éclipser deux jours à Vegas sans que le retard ne s'accumule pour la cérémonie. Elles zapperaient simplement la partie " répétitions ", l'improvisation avait elle aussi son charme. « LES FILLES NOUS Y VOILA VEGAS ! » Euphorique, June levait sa coupe de champagne pour trinquer avec les autres filles présentes. « LOAN SAVANNAH BARAC EX STEEVENS FUTURE SHEPPARD j'espère que t'es prête à t'éclater à fond ! Babe tout ce qui se passera à Vegas restera à Vegas okay ?» Rapidement, les pompiers sexy entraient dans les conversations et elle entendait parler de Casino. Le premier était hors de question, si les filles voulaient se faire plaisir : go for it, mais elle n'était pas là pour ruiner sa relation avec Enzo avant de lui avoir dit oui ! En revanche le casino était son pêché mignon et la golden card de Gabrielle n'allait surement pas arranger les choses. Quoi qu'il en soit, la soirée était parfaite, elles avaient les amies les plus parfaites qu'il existe : rapides, enthousiastes et douées, avec un don pour organiser les choses en un temps record, sans oublier les détails.


31AOUT2010 ; « Je publie les Bans de Mariage entre Enzo Nathaniel Sheppard et de Loan Savannah Barac. Si l'un d'entre vous peut donner une raison valable qui s'oppose à ce que ces deux personnes soient unies par les liens sacrés du mariage, qu'il le déclare. Je le demande pour la première, deuxième, troisième fois. {...} » Ça y est, le jour J était arrivé, beaucoup plus vite que prévu. Savy n'avait pas eut droit aux nombreux mois d'angoisse qui précédent le mariage, aux détails à régler avec le traiteur ou encore aux doutes sur sa décision. Tout avait été si vite qu'ils s'étaient contentés de la seule salle disponible, du premier grand traiteur qui avait accepter de préparer un menu aussi vite... mais surtout d'un mariage en toute intimité avec seulement la famille et leurs amis les plus proches. « Veux-tu prendre cette femme pour épouse légitime, et vivre avec elle selon la loi de Dieu, dans le saint état du mariage ? L'aimeras-tu, la consoleras-tu, l'honoreras-tu, dans la maladie, comme dans la santé, et renonçant à toute autre union, lui resteras-tu fidèle jusqu'à la mort ? » Loan écoutait à peine le blabla habituel du curé et se contentait d'observer son futur époux pour y déceler le moindre doute. Rien. Enzo répondait le célèbre " oui je le veux " sans ciller, coupant presque la parole au maire. Il répétait ensuite les phrases que ce dernier lui soufflait avant de lui adresser un bref sourire. C'était maintenant à elle que la question s'adressait. Le cœur serré, elle répétait à son tour les phrases que toute mariée avaient du un jour répéter, même si elle avait l'impression que rien de tout cela n'était réel. « Moi, Savannah Loan Athena Walsh te prend toi, Enzo Nathanaël Sheppard, pour époux légitime, à partir de ce jour, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour t’aimer et chérir jusqu’à ce que la mort nous sépare, selon le décret de Dieu et je t’en donne ici ma foi. » Elle n'avait aucune doute sur ses sentiments, mais arrivait à peine à croire qu'elle se tenait devant lui aujourd'hui, prête à prendre son nom. Si elle remontait un an plus tôt, elle aurait pris pour fou toute personne insinuant que cela pouvait arriver. Même quelques mois plus tôt d'ailleurs. Elena, la fille de Liberty, leur tendait le petit coussin contenant leurs alliances, qu'ils se passaient chacun leur tour autour du doigt avant de sceller leur union par un baiser. Tout avait été préparé à la va-vite mais ils n'avaient pas loupé les traditions, la fête pouvait à présent commencer.

4NOVEMBRE2010 ; Le bonheur était de courte durée. Après le mariage, Savannah s'enfermait à nouveau dans un petit cocon avec Enzo, celui qui les avait garder loin des autres pendant trois ans lors de leur première relation. Ils emménageaient dans la maison offerte par les grands parents de Savy et s'installaient doucement. Pourtant, quelques semaines à peine après le mariage, Enzo commençait à déserter la maison, à rentrer tard... pour finir par ne rentrer que le lendemain matin. Elle l'avait su au moment ou il avait posé un genou à terre pour lui demander de l'épouser : ils allaient trop vite. Il ne s'en était pas rendu compte sur le coup et Savy était persuadée qu'il se prenait une bonne claque maintenant, réalisant que se marier si vite n'avait pas été un si bon choix. Malgré leurs disputes, il continuait de lui affirmer qu'il ne regrettait pas leur union, qu'elle devait arrêter de le soûler avec ça mais qu'est ce qu'elle pouvait bien faire d'autre, en dehors de râler? Quand il prenait la peine de rentrer, il sentait la cigarette et était à moitié défoncé par la soirée précédente. Le pire était qu'il rejetait totalement son aide. Aujourd'hui, elle avait prévu de passer la soirée avec ses amies, histoire de ne pas rester seule comme d'habitude à l'attendre désespérément. Quand il se pointait à la maison, elle lui précisait d'ailleurs qu'il avait intérêt à prendre une douche et faire bonne impression ce soir, ou qu'il parte, l'un ou l'autre mais elle ne voulait pas que les gens voient qu'ils avaient eut raison depuis le début. Beaucoup de monde avait cherché à la dissuader, lui avait rappeler à quel point Enzo était source de problème et elle n'avait rien écouter, défendant leur amour envers et contre tous. Le pire dans tout cela était qu'il osait encore lui demander ce qu'il se passait et le pourquoi de sa colère. « Il se passe que t'es exactement l'enfoiré que tout le monde a toujours vu en toi, il n'y avait qu'une conne pour ne pas le voir et tu sais je commence à me dire qu'ils avaient tous raison pour le mariage. Est ce que j'ai été totalement inconsciente de te dire oui Nate? Réponds moi parce que c'est exactement ce que je me dis en ce moment : Que je n'ai rien à faire avec toi, que tu ne me mérites pas parce que même si je ne suis pas quelqu'un de parfait, je vaux définitivement mieux que ça! » Elle le désignait sur la fin de sa phrase, lui et son air pitoyable de mec ayant bu (voir pire) toute la journée. Elle ne savait plus quoi faire et regrettait sincèrement de lui avoir dit oui à ce jour. Savannah avait été sincère dans ses sentiments mais elle ne pouvait plus supporter un homme drogué qui la dégouttait littéralement et se foutait d'elle. Est-ce qu'au moins il lui était toujours fidèle? Parce que c'était bien une blondasse qui l'avait ré-entrainer dans toutes ces conneries et même s'il lui jurait qu'il n'y avait rien du tout avec elle, Savy n'était pas certaine de pouvoir lui faire confiance. Après tout il l'avait trompée une fois, pourquoi serait-ce différent aujourd'hui? La conversation se finissait sur un ultimatum : soit il changeait et faisait des efforts pour leur mariage, il l'autorisait à l'aider et suivait une cure, soit il continuait de sortir, de déconner et elle ne voulait plus entendre parler de lui. Claquant la porte derrière lui, il la laissait seule réaliser qu'à 24 ans, elle pouvait déjà se considérer comme divorcée après seulement trois mois de mariage.  


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:22


My soul is broken, streets are frozen, I can't stop these feelings melting through and I'd give away a thousand days, oh just to have another one with you. 11JANVIER2011 ; Avançant un pas après l'autre, lentement, les mains serrées autour de son bouquet, Savannah fixait l'autel pour ne croiser aucun autre regard. Le simple fait de prononcer le mot " mariage " était à présent difficile pour elle, y assister était pire. Liberty n'y était pourtant pour rien dans sa rupture avec Enzo et Savy ne pouvait pas lâcher sa meilleure amie le plus beau jour de sa vie. Du moins ce qu'il était supposé être puisque Savy n'y croyait plus du tout. En tant que meilleure amie, elle ne pouvait même pas se faufiler dans un coin et tenté d'échapper à la cérémonie, puisqu'elle était également demoiselle d'honneur, tout comme Liby l'avait été à son mariage. Savy s'estimait simplement heureuse que son ex mari, et demi frère de la future mariée, n'ai même pas pris la peine de se déplacer pour ce jour si spécial. Elle avait également pris sur elle pour ne pas donner d'ondes trop négatives à Liberty mais après tout leur situation était semblable. Lorenzo l'avait déçu et était finalement ré-apparu pour poser un genou au sol et en faire sa femme, il y avait de quoi lui conseiller d'y réfléchir à deux fois. Elle ne l'avait pas fait, préférant faire confiance à l'instinct de sa meilleure amie et surtout ne pas jouer les troubles fête. Et puis Lorenzo était également l'un de ses meilleurs amis, il avait intérêt à ne pas la faire souffrir ou elle se chargerait elle-même de lui le réduire en miettes. Arrivée à l'autel, elle se plaçait légèrement en décalage par rapport à Amy pour se retrouver en face à face avec Jeff. Depuis le décès de Leah, ils s'étaient vu très rarement mais au final, il n'y avait plus vraiment de froid entre eux. Jamais elle ne lui pardonnerait, mais elle se devait d'aller de l'avant et n'avait donc pas envie de perdre sa vie à le détester. Elle avait d'ailleurs jouer à la fausse petite amie parfaite lors du réveillon de noël, puisque Jeff n'avait jamais avoué leur rupture à ses parents. Si seulement ils savaient tout ce qui s'étaient passé depuis... Elle avait accepté, pour lui rendre service mais aussi - et surtout - pour ne pas passer son réveillon seule, cloîtrée dans cette grande maison qu'elle avait à la base eut pour s'installer suite à son mariage. En arrivant, elle avait eut la grande joie de découvrir que Mason n'était autre que le nouveau colocataire de Jeff, détail qu'il n'avait pas jugé bon de lu fournir lors de leur rencontre quelques jours plus tôt. Jeff lui ignorait tout de l'histoire entre Savannah et Mason et était donc pardonné sur le coup, contrairement à ce dernier qui savait parfaitement l'histoire que Savy avait eut avec son nouveau roomie. Jeff n'ayant pas expliqué à son colocataire qu'il s'agissait simplement d'une mise en scène, la soirée virait vite au petites remarques par ci par là qui n'avaient fait qu'amuser Savannah même si elle s'était retrouvée dans une position gênante à plusieurs reprises. Supporter Jeff et Mason étaient drôles, le faire devant Maura et George, les parents de son ex petit ami, était plus compliqué. Soit, elle était donc présente ici sans avoir de mal à supporter la présence de son ex petit ami, il était presque un soutient parmi cette foule de personne qu'elle ne connaissait pas vraiment. Le mariage se déroulait tout naturellement avant de finalement rejoindre la salle ou la fête était prévue. Un pas en entraînant un autre, Savannah finissait par s’éclipser en compagnie de Jeff après lui avoir accordé une danse. En quelques minutes, ses lèvres se posaient sur les siennes, laissant Savannah tenter de survivre aux petites décharges électriques qui lui parcouraient tout le corps : l'espace d'une soirée, ils oubliaient le passé, le futur et voulaient simplement profiter de ce moment réunit. Il n'y en aurait pas d'autres, elle savait parfaitement que demain matin, il ne serait plus à ses cotés mais ça n'avait aucune importance, ce soir ils n'auraient pu être plus proches qu'il ne l'étaient. La chance était de leur côté puisque la fête se déroulait au Carlisle, Ils n'eurent donc qu'à s’éclipser discrètement quelques étages plus haut pour se donner l'un à l'autre. « Pense à la survie de ma robe, je devrai la remettre si je ne veux pas éviter les soupçons. » furent les seules paroles qu'elle lui glissait, espiègle, avant de s'accaparer à nouveau de ses lèvres. Même dans l'empressement, elle n'en oubliait pas la fortune que celle-ci lui avait coûté mais surtout le fait qu'après ce petit moment à deux, ils devraient rejoindre les autres invités comme si de rien était, avec une robe déchirée ça ne serait pas facile. L'alcool aidait sans doute beaucoup, mais c'était indéniable, ils en mourraient tous les deux d'envie.

12MARS2011 ; L'histoire se répétait, mais Savannah allait tout faire pour lui donner une autre fin. Lorsqu'elle avait perdu Leah, sa gynécologue lui avait dit que l'accident n'en était pas la seule cause, que son utérus avait un problème qu'elle ne pouvait soigner par un traitement. Elle avait perdu sa fille, mais par la même occasion, elle apprenait qu'elle ne serait sans doute jamais maman. Savy avait dés lors décidé d'arrêter de prendre sa pilule pour mettre toutes ses chances de son côté. Certes avoir un bébé n'était plus sa priorité mais elle ne supportait pas l'idée de ne jamais être maman. Il faut croire que cela avait payé... depuis le mariage, elle avait de nombreuses nausées qu'elle avait reporté sur sa tendance à abuser de l'alcool ces derniers temps. Tellement qu'elle avait fini par se réveiller aux côtés d'Andrea, le meilleur ami de Jeff. Sur le coup, Savannah était honteuse, à croire qu'une fois soûle, elle était fortement attirée par les meilleurs amis de ces exs. La différence était qu'Andrea n'avait jamais eut de vue sur elle et c'était donc contenté de l'allonger. Suite à cette nuit, bien qu'il ne se soit rien passé, elle avait décidé de se calmer et les nausées ne s'étaient pas arrêtées. C'est finalement Dylan qui lui avait suggéré le fait qu'elle puisse être enceinte à nouveau. En plusieurs mois, elle n'avait passé qu'une seule nuit avec Jeff et n'avait donc pas envisagé cette possibilité, qui semblait pourtant être la bonne. Après 3 tests positifs, elle se décidait à appeler Jeff pour qu'il la rejoigne l'appartement. Comme la première fois, elle appréhendait sa réaction, sauf que cette fois-ci, elle n'avait plus rien à perdre... qu'il en veuille ou non, elle élèverait ce bébé, elle ne lui demandait rien. Avec les années, elle gagnait un peu de délicatesse et pris donc du temps avant de le lui annoncer. « Je t'ai demandé de venir pour parler du mariage... Je sais qu'on a parlé de se concentrer uniquement sur le moment présent, pas de passé, pas de futur... C'était une erreur. Je ne parle pas de ce qui c'est passé mais plutôt de faire comme si de rien n'était. On ne peut pas faire comme si rien n'avait changé, qu'on le veuille ou non, il y a toujours des conséquences... » En douceur, elle espérait ne même pas avoir à prononcer la phrase fatidique mais elle se loupait et de loin : Jeff l'a pensait atteinte d'une quelconque maladie attrapée durant son mariage avec Enzo. « Après avoir divorcée, tu as … ? … Non, mais je veux dire, tu as attrapé quoi, enfin c’est grave comment comme conséquence ? » Sans prendre la peine d'écouter la suite, Jeff se rassurait sur le fait que ces choses là ne s'attrapait pas toujours, qu'il n'avait peut-être rien eut, après tout ils n'avaient passé qu'une seule nuit ensembles. Qu'il se pense immunisé et se montre rassuré énervait la jeune femme, en somme elle avait l'impression de pouvoir mourir du sida qu'il n'en avait rien à faire tant qu'il n'était pas atteint. Mais bon, il n'était plus rien l'un pour l'autre, elle ne pouvait pas réellement lui en vouloir. « Après toi, il y a eu que Sienna, et on a toujours été prudent de ce côté-là. Après ce qui était arrivé à Leah, tu vois, je n’avais pas vraiment envie d’être de nouveau l’homme qui a mis sa copine enceinte… » Pour en ajouter une couche, il se justifiait sur ses relations sexuelles, comme si le problème venait de toute façon d'elle. Cette fois-ci, elle ne pouvait rester focalisée sur le sujet principal sans réagir à ce qu'il lui disait. C'était également une bonne excuse pour le lui annoncer sans tourner autour du pot... « Tu parles comme si je te l’avais reproché ! De m’avoir mise enceinte… Je ne l’ai jamais fait, je ne le ferai jamais malgré la fin qu’on connait tout les deux. Mais bon c’est clair, un stress ça t’a suffi, t’en voulais pas, autant éviter que ça arrive de nouveau un jour... Tu devrais d’ailleurs y réfléchir à CHAQUE fois…» Lors du mariage de Liberty, ni l'un ni l'autre n'avait cherché à se protéger, sans doute qu'il pensait qu'elle prenait toujours la pilule et qu'il n'avait pas jugé bon de se protéger contre autre chose. Quant à Savannah, elle n'avait tout simplement aucune excuse, elle avait savouré cet instant sans réfléchir à quoi que ce soit d'autre. Après une longue discussion, elle se retrouvait assise sur le siège passager à côté de Jeff pour se rendre à sa première visite. Ils n'étaient certes pas ensembles, mais il voulait avoir une part entière dans la vie du bébé, chose qui la rassurait un peu. Une nouvelle n'arrivant pas sans une autre, le médecin les pris tous les deux de cours durant la visite. Ses réflexions les faisaient paniquer l'un comme l'autre sur la santé du bébé, alors qu'ils n'avaient aucune raison de s’inquiéter. « Vous voyez là ? C’est la tête. Là, le cœur, il bat tout à fait normalement, ce bébé est en pleine forme. Et là… c’est l’autre cœur qui bat tout aussi bien. » L'autre coeur... Savannah observait l'écran en plissant les yeux, comme si elle pouvait y découvrir une quelconque faille. Elle ne voyait pourtant rien, ni un cœur ni l'autre d'ailleurs tant c'était petit, mais cette femme avait des années d'études derrière elle et n'affirmait surement pas cela au hasard. Deux bébés, soit deux fois plus de risques pendant sa grossesse... mais aussi deux fois plus de bonheur. Savannah avait tant attendu le moment ou on lui apprendrait qu'elle était enceinte que rien ne pouvait venir heurter son excitation et sa joie. Elle n'était pas en couple avec le papa, elle n'était même pas certaine d'encore avoir des sentiments pour ce dernier et aurait préféré que les jumeaux pointent le bout de leur nez dans quelques années... Il n'en restait pas moins une chance inouïe, inespérée.

10SEPTEMBRE2011 ; L'air grincheux de Jeff quand elle le réveillait en pleine nuit était habituel, sauf que pour une fois, Savannah n'était pas en plein caprice. Son but n'était pas de le paniquer mais bien de le secouer, car elle tenait à accoucher entourée d'une équipe médicale et non dans sa chambre. « La valise des petits et la mienne sont dans la chambre de la petite, sans te brusquer, faut y aller, là... » Sa phrase eut le don de le secouer. Pendant qu'il parait chercher leurs affaires, Savy tentait quand même bien que mal de mettre quelque chose à ses pieds, ce qui était devenu mission impossible depuis plus d'un mois. Elle avait prier pour un accouchement en avance puisqu'il était assez rare de mener une grossesse gémellaire à terme mais il faut croire que les siens se plaisaient bien là ou ils étaient. Résultat, elle ressemblait réellement à une baleine depuis de nombreuses semaines, elle n'imaginait même pas à quoi ressemblerait son ventre une fois que les petits seraient là. Enfin là n'était pas la question du jour. Malgré son envie de se précipiter, elle n'avait d'autre choix que d'attendre que Jeff vienne lui porter main forte pour se lever et arriver à la voiture. Une fois aux urgences, c'est Serena qui pris soin d'elle, à croire que le sort s'acharnait sur elle. Savy devait bien apprendre à l'apprécier et se rassurer, le problème était qu'elle avait toujours été jalouse de sa relation avec Jeff et qu'elle n'était plus sure du tout de la sienne. Ils étaient à nouveau ensembles depuis quelques semaines mais souvent, elle se disait que c'était uniquement pour les petits. Après son mariage avec Enzo, Il ne pouvait pas être là pour elle. Soit, qu'elle le veuille ou non, Serena, la meilleure amie de Steevens, serait dans la salle d'accouchement et l'une des premières à voir ses petits, ce qui tombait plus ou moins bien. Au début de la grossesse, Jeff avait décidé qu'il choisirait les parrains et Savy les marraines. Il avait souvent suggérer Serena mais c'était son choix et l'italienne n'était pas vraiment dans sa top-liste. Loin de là. « Jeff aimerait que tu sois la marraine de la petite... C'est surement un peu tard pour le demander, mais tu lui ferais plaisir, en acceptant. » Savannah prenait vraiment sur elle, sacrifiant par la même occasion Dylan qui était la première personne à qui elle avait pensé, en dehors de Liberty qu'elle avait choisie comme marraine pour leur petit garçon. Ce geste n'était là que pour faire plaisir à Jeff, Savy comprenait parfaitement que si elle acceptait, Serena serait présente à chaque moment important de la vie des petits, elle espérait donc ne pas avoir fait de mauvais choix. Jeff avait choisi le petit frère de Savy comme premier parrain, sans doute parce qu'il savait que c'était ce qu'elle avait toujours voulu, et son meilleur ami, Andrea comme second parrain. Finalement, la brunette acceptait juste à temps avant que Savy ne pousse un nouveau cri de douleur. L'équipe arrivait enfin dans la salle d'urgence, accompagné de Jeff qui jusqu'ici cherchait une place de parking. Après sept heures de travail, elle pouvait enfin tenir ses petits princes dans ses bras : Aloysia Serena Steevens et Luca Andrea Steevens

Un mois seulement après la naissance des jumeaux, Savannah et Jeff décidaient de partir pour un mois à Londres, ou les parents de Jeff vivaient toujours. Savy refusait de s'y installer définitivement, mais il était normal que Jeff tienne à ce que ses parents profitent eux aussi des petits. Ce mois passé, ils décidaient de s'installer pour quelques temps à Miami, suite à la proposition du père de Savy. Certes, ils s'éloignaient un peu de leurs amis, mais ils étaient tout deux conscients de leur besoin de se retrouver un peu tous les deux - ou plutôt tous les 4 -. Le décors paradisiaque était d'ailleurs assez tentant pour élever les petits et ne jamais rentrer à New York, chose que Savannah envisageait de plus en plus. Jeff avait pourtant raison, tout leur entourage était à New York et il faudrait rapidement rentrer. Finalement, ils se décidaient pour le mois de février, quand les petits auraient six mois, histoire de profiter encore un petit temps du soleil mais surtout de son père qui lui manquait beaucoup.



12JANVIER2012 ; La tempête faisait rage sur les côtes et les avaient pris au dépourvu. Rapidement, Savannah laissait sa place passager vite pour s'installer entre les deux maxi-cosi des petits à l'arrière de la voiture. Sa présence ne changeait rien mais elle les sentait plus en sécurité si elle était à ses côtés. Les annonces à la radio conseillait à tout le monde de quitter la route le plus rapidement possible, hors c'est à peine s'ils avançaient à du 20 kilomètres heure. C'était à ne rien y voir et ils préféraient de loin se retrouver en pleine tempête mais dans la voiture, plutôt que de prendre des risques en accélérant. L'un comme l'autre était en fait dangereux mais il fallait bien faire un choix. Il faut croire que les autres automobilistes n'avaient pas le même avis qu'eux sur la questions. Son seul réflexe fut de poser chacun de ses bras sur les petits quand une voiture les heurtait par la gauche à une vitesse folle par ce temps. Sonnée par les coups qu'elle avait reçu à la tête, Savannah mit plusieurs secondes à reprendre ses esprits, les cris des petits la ramenant à la réalité. [olor=hotpink]« Non... non... Jeff? »[/color] Tout en l'appelant, elle se hâtait pour se détacher et sauter sur Aloysia pour voir comment elle allait. La petite hurlait mais Savy tentait de se rassurer, c'était du au choc, elle ne semblait pas avait été choquée. En voyant le bras de Luca, elle ne put retenir un cri, ayant l'impression que celui-ci était carrément retourné. Le pire était qu'elle avait assez entendu à la télé qu'il ne fallait jamais bougé un blessé de la route, elle ne pouvait ni le décoincé, ni le prendre dans ses bras pour le rassurer. Au loin, les sirènes se faisaient déjà entendre, même si elle savait parfaitement qu'on allait de suite venir les aider, elle ne pouvait s'empêcher de lancer des « A l'aide ! » Répétitifs et désespérés pour qu'on vienne sortir son fils de là. Le bras de Luca l'avait tellement impressionnée ainsi que leurs cris à tous les deux qu'elle en avait oublié de vérifier l'état de Jeff qui n'avait encore rien dit. Savy tentait tant bien que mal d'y voir quelque chose, dernière chose qu'elle aurait du faire vu l'image abominable qui s'offrait à elle. « Jeff réponds moi, je t'en supplie... Jeff ! Les petits vont bien, tout va bien aller... Jeff ! les secours arrivent... Jeff fait moi juste un signe, je t'en supplie... » L'une de ses jambes étaient totalement écrasée sous la portière et il perdait beaucoup de sang, même si elle n'arrivait pas à bouger assez pour voir d'ou il provenait. Savy mourrait d'envie de le secouer pour qu'il lui répondre mais osait à peine le toucher de peur d'aggraver son cas. Elle déposait un baiser sur sa joue avant de bouger de nouveau un peu vers l'arrière pour caresser doucement les mains des petits. C'était suffisant pour calmer Aloysia, mais pas assez pour diminuer la douleur de Luca qui hurlait de plus belle. Elle voyait enfin les sirènes l'éblouir et une dizaine de personnes s'approcher de la voiture. Le pompier ouvrait la portière arrière droite, celle qui n'avait absolument rien et commençait déjà à détacher Aloysia de son siège. « Madame, pouvez vous bouger? » Doucement, elle se redressait un peu plus, sans lâcher la main de son fils pour autant. « Elle n'a rien, je pense qu'elle va bien... mais le bras du petit est totalement écrasé, mon fiancé ne répond pas, il perd beaucoup de sang, sortez les de là, je vous en supplie... » Bien qu'ils soient là pour aider, Savannah eut du mal à les voir emmener Aloysia, dont les cris reprenaient de plus belle, au loin. « Madame, on va s'occuper d'eux, vous devez sortir de la voiture... » Hochant la tête, elle n'en avait pourtant pas la force, était même incapable de déceler un visage, elle n'entendait plus qu'une voix et sentit finalement des bras qui la portait au loin. Lorsqu'elle ouvrit les yeux à nouveau, elle se trouvait toujours sur les lieux de l'accident mais était attachée à une civière. « Votre fils a été extrait de la voiture madame, l'ambulance part pour l’hôpital immédiatement ainsi que la votre, nous faisons de notre mieux pour extraire votre mari. » Elle n'eut même pas le temps de protester que déjà les doubles portes de l'ambulance se refermaient et elle démarrait. Elle ne savait même pas ou était sa place actuellement, celle qu'elle avait envie d'avoir entre ses enfants transférés à l’hôpital et Jeff toujours coincés dans la voiture.

Dés son arrivée, on l'emmenait dans une chambre aux urgences ou se trouvaient Aloysia, à son plus grand soulagement. Aucune trace de Luca en revanche. « Je suis le docteur Dixon, votre princesse va bien. On lui a fait les premiers examens et tout semble en ordre, dés qu'on se sera occupé de vous, nous lui ferons des tests approfondis pour être certains de ne pas passer à côté de quelque chose. » Savannah se contenté de hocher la tête à tout ce qu'on lui disait, prise d'une énorme migraine dont elle se moquait éperdument mais qui l'empêchait de garder sa concentration. « Comment va son frère? J'ai le droit de la prendre? Et son père... il était toujours coincés quand nous sommes partis, j'aimerais savoir com... » Levant une main, le médecin lui faisait signe de ralentir les questions, même s'il avait un regard plein de compassion. Des femmes totalement en panique, il en voyait sans doute défiler tous les jours, ce n'était que la routine pour lui. « Il vaut mieux que vous ne la souleviez pas pour le moment. Vous avez de nombreux coups au visage, on va d’abord vous faire un IRM et quelques examens, pour s'assurer qu'il n'y a rien de plus grave. Votre fils va avoir besoin d'une petite opération pour replacer correctement son tendon autour de l'os, rien de grave, tout ira bien, vous avez ma parole. Lorsque vous êtes arrivés, les pompiers venaient d'extraire votre mari du véhicule, il devrait arrivé d'ici quelques minutes. Je comprends votre inquiétude, mais le mieux est de s'assurer avant tout que vous n'avez rien de grave, je vais vous emmener avec moi au scan, Lydia s'occupe de votre fille. » il lui désignait l'infirmière qui se trouvait déjà autour du petit lit destiné au bébé dans lequel se trouvait sa fille. Son fils était en salle d'opération, son fiancé - et non mari - était dans un état qu'elle n'osait même pas imaginé et il lui demandait de la suivre pour un simple scanner? Savy savait pourtant que c'était la meilleure façon d'en finir, d'être de retour au plus vite à leurs côtés. En tant qu'accidentés de la route, elle passait en priorité devant toutes les personnes qui attendaient déjà. Cet examen était assez stressant, le fait d'entrer dans ce tube lumineux ne la rassurait pas le moins du monde, mais de quoi pouvait elle se plaindre, elle était sur pieds elle. Dés l'examen terminé, on la ramenait aux urgences, toujours en chaise roulante en prenant soin de fermé la porte derrière elle pour qu'elle n'ai aucun contact avec le couloir. Ce même couloir das lequel tout s'agitait, dans lequel venait d'arriver Jeff, elle en était certaine. « Je sais que c'est beaucoup vous demandez, mais vous devez rester calme. Ils font leur boulot, dés qu'ils en sauront plus sur lui, ils viendront vous avertir. Dois-je prévenir quelqu'un? » Jusqu'ici, cela ne lui avait même pas traversé l'esprit mais elle avait besoin de quelqu'un, quelqu'un qui pourrait prendre soin des petits pendant qu'elle était aux côtés de Jeff. Ses larmes reprenaient leur activité de plus belle en réalisant que son père était en vacances à Los Angeles, ils étaient seuls. Savannah sortait son portable, presque incapable d'arriver à le manipuler tant ses mains tremblaient mais si quelqu'un devait apprendre l'accident ce n'était pas de la voix d'une inconnue. Serena. Elle était l'unique personne assez proche d'eux qui pouvaient sans doute prendre un avion au plus vite, contrairement à Liberty qui avaient deux petits bouts de qui elle devait s'occuper. Une sonnerie. Deux. Trois. Chaque seconde l'abattait un peu plus avant d'entendre finalement la voix de l'italienne lui répondre. En sanglot, elle n'arrivait pas à prononcer le moindre mot et voyait l'infirmière lui tendre la main pour qu'elle lui passe la relève, ce qu'elle refusait malgré la voix de Serena qui se était de plus en plus inquiètes. « On a eut un accident... il... » Savy avait l'impression d'étouffer à chaque bouffée d'air qu'elle tentait de reprendre, sa poitrine était comme oppressée, l'empêchant de prononcer le moindre mot. Cette Lydia lui prenait finalement le combiner des mains pour expliquer à Serena l'accident, sans trop en dire non plus. Dans ses paroles, Savannah tentait d'en apprendre un peu plus sur l'état de Jeff, mais elle n'en apprenait pas plus que ce qu'on avait bien voulu lui dire. Elle repris finalement son téléphone des mains de l'infirmière qui n'osait même pas lui lancer un regard froid, ce qui l’inquiétait d'autant plus. Tout le monde l'observait comme la petite chose qu'il ne fallait surtout pas brusquer aujourd'hui. « Il va mal... il était inconscient, il a perdu beaucoup de sang et ils ne me disent rien... il a besoin de toi aussi, j'ai besoin de toi... » Savannah ne pensait pas un jour demander l'aide de Serena, pourtant, elle avait réellement besoin d'elle ce soir. Sa voix était suppliante, elle l'implorait presque de venir la rejoindre, même si sa panique ajoutée à la sienne n'aiderait en rien, elle ne serait plus seule. Elle savait qu'il était impossible qu'elle arrive aussi vite qu'elle ne l’espérait mais lorsque Jeff ouvrirait les yeux, il serait heureux de la voir, peut-être que même que l'entendre pouvait l'aider à aller mieux. Serena lui confirmait simplement qu'elle arrivait au plus vite avant de raccrocher, la laissant à nouveau seule dans cette panique jusqu'à son arrivée.

A présent dans sa chambre, les médecins avaient accepté de la placer en pédiatrie afin d'être dans la même chambre que les petits puisque celui qui avait le plus besoin de soins des trois étaient Luca. L'opération s'était bien passée et d'ici huit semaines, tout rentrerait dans l'ordre, d'après eux. En attendant son petit bout se retrouvait coincé à seulement 4 mois avec un plâtre pour huit semaines. Savy était depuis plus de quatre heure à l’hôpital et les seules nouvelles qu'on daignait lui donner pour Jeff étaient « Il est en salle d'opération, nous faisons de notre mieux, nous vous tenons au courant dés que nous en saurons plus sur son état. » A croire que cette phrase était répétée par coeur car peu importe la personne à qui elle posait la question, elle obtenait toujours la même réponse.


13JANVIER2012 ; A six heures du matin, soit huit heures après leur arrivée, un médecin entrait enfin dans la chambre. Les simples traits de son visages suffisaient à augmenter à nouveau les pulsations de Savy, à deux doigt de lui sauter au cou pour obtenir une réelle info, même si elle n'était pas prête à l'entendre. « Votre mari est sortit de salle d'opération et vient d'être transféré aux soins intensifs. Nous avons pu stopper l’hémorragie mais il a perdu beaucoup de sang. » Cette phrase hors contexte pouvait sembler être une bonne nouvelle, malheureuse le ton employé et le fait qu'il fuit son regard contredisait ses paroles. « Mais vous avez stoppé l’hémorragie... il va s'en sortir, n'est ce pas? J'ai le droit de le voir? » Jusqu'ici, Savy avait refusé d'envisager une seule seconde qu'il puisse ne pas s'en sortir mais l'air abattu du médecin la forçait à poser la question. Il allait peut-être mal, mais il allait se battre pour ses deux petits princes qui avaient besoin de leur père, pour elle. « Je suis désolé, nous n'avons rien pu faire... » Cette phrase résonnait à plusieurs reprises dans sa tête sans qu'elle ne puisse y trouver un sens. Elle l'avait entendu des centaine de fois, comme tout le monde, dans des films ou des séries, à croire qu'elle était l'unique dans leur dictionnaire, mais elle n'avait aucun sens. « Non... Vous venez de me dire qu'il était transféré aux soins intensifs, je veux le voir ! » S'il parlait de soins intensifs, il ne pouvait pas lui annoncer que tout était fini par la même occasion, elle refusait d'y croire. « Seules les machines le maintiennent encore la vie, nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour le sauver... » A nouveau, le médecin fuyait son regard pour observer le sol, alors qu'elle s’effondrait littéralement.

14JANVIER2012 ; Savannah avait passé de longues heures à ses côtés à lui parler, priant pour que les médecins aient tord. Peut-être que s'il entendait sa voix, il reviendrait à lui... mais même en y ajoutant la voix de Serena, son corps était toujours aussi inerte. Une nouvelle fois, son cœur lâchait laissant résonner ce bip insupportable dans la chambre. En quelques secondes, un médecin les écartait, elle et Serena, du lit pendant que d'autres plongeait sur lui pour le réanimer. Son coeur lâchait pour la cinquième fois depuis sa sortie de salle d'opération, les plongeant chaque fois dans la même panique durant une minute, avant que celui-ci ne retrouve doucement un rythme normal. « Ses organes commencent à faiblir un à un, son coeur ne peut plus le supporter... Nous sommes parfaitement conscients que ce n'est pas le genre de choix qu'on envisage à un si jeune âge... Mais nous avons besoin de votre accord pour arrêter. Son cerveau a cessé d'être irrigué de longues minutes, il n'y a aucun espoir pour que son état change, il n'est déjà plus là mademoiselle Walsh... » La fatalité s'imposait à elle, alors qu'elle refusait de l'entendre jusqu'ici. Petit à petit, son corps lâchait. Son corps avait lâché au moment même ou cette voiture les avait percuté, seules les machines lui permettait encore d'avoir de l'oxygène, de faire battre son coeur, mais c'était fini. En face d'elle, ce n'était plus que son corps, mais l'homme qu'elle aimait plus que tout n'y était plus. N'étant pas mariés, l'équipe médicale avait prit de l'avance sur elle, en téléphonant aux parents de Jeff pour leur expliquer la situation et leur demander leur accord. Ce n'était sans doute pas la façon dont ils auraient aimé l'apprendre mais Savannah était totalement incapable de les avertir, de leur parler ou même d'entendre leurs voix. Ceux-ci n'avaient pas donné l'autorisation pour débrancher les machines, ils avaient simplement céder leur droit à Savy, estimant qu'elle était celle qui devait le faire à présent. En un sens, elle les respectait beaucoup, appréciait qu'il considère que ce choix lui revenait... mais elle les détestait tout autant de la laisser gérer ça tout seule.


15JANVIER2012 ; Même si l'accouchement les avait rapprochées plus que ce que Jeff ne l'avait jamais espéré, toute personne entrant dans cette chambre maintenant serait étonné de voir à quel point Serena et Savannah étaient soudées aujourd'hui. Comment pouvait-elles ne pas l'être en même temps? Sous leurs yeux, deux infirmières débranchaient une à une toute machine qui le maintenait encore à la vie. On avait dpu lui répéter la procédure quatre fois depuis qu'elle avait reçu les papiers à signer. Rapidement, Jeff allait manquer d'oxygène... ses organes allaient lâchés un à un, jusqu'à ce que son cœur s'arrête totalement. A ce moment là, l'atroce BIP résonnerait dans la chambre de manière continue, mais plus personne ne serait là pour les éloigner de lui et tenter de le ré-animer, ce serait fini. Savannah avait souvent vu ce genre de scène à la télévision mais pas une seule seconde elle ne s'était imaginé le vivre, surtout pas sur son petit-ami n'ayant pas pu atteindre la trentaine. « Je peux couper le son... » leur signalait une infirmière, consciente que ce bip tuait à petit feu les familles. « Je veux l'entendre. » Savannah n'était pas masochiste, mais elle en avait besoin. Elle avait besoin d'entendre que tout était fini, que plus personne ne pouvait y changer quoi que ce soit. Jeff ne revendrait pas... En quelques secondes, les infirmières quittaient la chambre pour les laisser seul(e)s, accepter la fatalité.  

16JANVIER2012 ; « Prenez des forces les filles. » Devant elles, Nolan les regardait d'un air suppliant. Son papa était toujours aussi papa-poule avec elle malgré son âge et conscient que cela faisait des nuits qu'elle ne dormait pas ou peu. Il avait pris le temps de leur préparer des pancakes qu'elles n'avaient plus qu'à dévorer avant de se rendre à l'aéroport. Dans la pièce d'à côté, Savannah entendait sa belle-mère parler d'un air gaga aux petits, mais elle n'avait pas la force de la détester, pas aujourd'hui. Pourtant elle n'avait jamais aimé cette femme, adoratrice du monde de barbie - elle en était sûre - et la belle-sœur qu'elle avait gagné au passage... Mais elle n'avait pas la force de prendre soin de qui que ce soit, pas même d'elle-même. Son père et Amanda s'étaient occupés des petits depuis l'accident, ainsi que ce matin, elle devait s'estimer chanceuse de les avoir. Les valises étaient prêtes, les petits habillés... Le corps de Jeff était rapatrié à Londres, auprès des siens, à la première heure ce matin et Savannah n'en savait pas plus. On avait du lui expliquer mais tout était flou. Il serait enterré le lendemain, dans le cimetière où son grand-père avait été enterré avant lui... pour le reste Savy avait laisser Liberty et Andrea gérer tout l'enterrement avec le funérarium et les parents de Jeff. Elle ignorait les chansons qu'il désirait, le genre d'enterrement qu'il avait envisagé... Ses parents devaient peut-être le savoir? Peut-être... Ce n'était pas le genre de sujet qu'on abordait, pas à cet âge.  


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:22

15JANVIER2013 ; Les cartons déposés, Savannah était de retour à New York depuis à peu près deux semaines même si elle avait pris soin de ne le signaler à personne en dehors de Tyler. La jeune femme avait pourtant eut envie de donner ses félicitations en personne à Dylan qui s'était mariée et fêter cela comme il se doit, prendre des nouvelles des autres mais elle avait des choses à régler avant son retour comme une fleur à la vie réelle. Elle n'était pas inconsciente et savait parfaitement que son départ pour Miami quelques semaines après l'enterrement de Jeff n'avait pas du être bien perçu et accepté de tous, peu importe la douleur qu'elle pouvait ressentir à l'époque. Hors Savy n'était pas motivée à l'idée de faire face aux reproches, allez savoir pourquoi. La jeune femme avait l'impression d'avoir hiberné cette dernière année, consacrant tout son temps aux jumeaux et à son père et ne sortant qu'en cas d'extrême nécessité ou pour balader les petits. La croate était revenue pour les un an du décès de Jeff, estimant qu'il était grand temps de se reprendre en main et grâce à un petit coup de pieds au cul de papa. Elle avait prit le temps de s'installer à nouveau correctement dans sa maison qui au fond lui avait bien manqué, et avait trouvé une crèche privée pour les jumeaux, elle était fin prête à reprendre sa vie en main. Ce soir, Dylan organisait une petite fête pour son mariage et même si elle avait longuement hésité - son cœur n'était pas à la fête en ce jour si particulier -, Savannah concluait finalement qu'il était hors de question qu'elle rate ça alors qu'elle était de retour. Dylan lui en voudrait beaucoup si elle l'apprenait, surtout après lui avoir répété qu'elle allait manqué à la fête et peut-être qu'être entourée lui ferait le plus grand bien. Elle choisissait de ne pas prévenir sa meilleure amie - sait-on jamais qu'elle change à nouveau d'avis - ainsi la surprise serait complète.

Arrivée devant la porte de Liam, elle poussait un léger soupire pour se donner du courage avant d'entrer discrètement à la suite d'un autre invité. Elel avait encore du mal à réalisé que ces deux-là étaient mariés mais rien qu'au téléphone elle devinait la joie de son amie, c'était tout ce qui comptait pour elle. Son regard se posait sur Heaven qui ne pouvait s'empêcher de faire sourire Savannah, puisqu'elle était une amie proche de Jeff qu'elle avait croisé à plusieurs reprises à l'époque. Elle trouvait ensuite Dylan, ravissante et sans aucun doute épanouie, vers qui elle se dirigeait à petit pas. Dans ses salutations, elle ne la remarquait pas ce qui permit à Savy de faire le tour pour se retrouver dans son dos, posant ses mains sur ses yeux délicatement. « Félicitations madame James. » soufflait-elle enjouée dans son oreille avant de lui rendre la vue pour la tourner vers elle et la prendre dans ses bras sans lui laisser l'occasion de réagir. Sa meilleure amie lui avait beaucoup trop manqué, ce qu'elle réalisait d'autant plus maintenant qu'elle se trouvait face à elle.


11JUIN2013 ; Sa vie reprenait doucement son cours, sans qu'elle n'ai eut le temps de le réaliser. Savannah avait passée une année dans le deuil à concentrer sa vie entière sur les petits, puis le déclic avait eut lieu. La carriériste qu'elle était s'était ennuyée, ses angoisses de laisser quelqu'un toucher Loys et Luca s'étaient envolées et tout entrait dans l'ordre petit à petit. Fini le journalisme, la jeune femme avait passé des examens et été engagée à la NYPD en tant que détective. Elle suivait des cours en parallèle puisque sa formation n'était pas complète, ce qui ne l'autorisait pas à bosser seule sur un cas pour l'instant mais ça lui convenait. Retrouver une vie active était une vraie bouffée d'air frais, elle s'occupait l'esprit et retrouvait une vie sociale normale. L'américaine s'en voulait un peu, ayant l'impression que vivre à nouveau normalement rendait la perte de Jeff dérisoire, mais elle ne pouvait pas continuer ainsi. Ce n'était surement pas ce qu'il aurait voulu et encore moins ce que les enfants méritaient. Ils ne connaîtraient jamais leur père, si elle pouvait leur offrir l'amour d'une mère normale et non complètement parano et étouffante, c'était préférable.

Ne travaillant qu'à mi-temps pour l'instant, Savannah s'était plongée dans ses bouquins à la tale de la cuisine (ses examens arrivaient à grands pas) quand la sonnette avait retentit. Elle avait découvert à sa plus grand surprise Andrea derrière sa porte qui n'avait pas tarder à la serrer dans ses bras. L'ami de Jeff devenu sien avec le temps lui avait terriblement manqué après avoir voyagé pendant plus d'un an aux quatre coin de monde, ne communiquant avec elle que par mail ou carte postale. Andrea lui apprenait qu'elle était l'unique personne avec qui il était resté en contact au cours de cette année, faisant d'elle la seule personne à New York qui ne le maudissait pas. Quand bien même, avec sa propre disparition, elle n'aurait pas été capable de lui en vouloir bien longtemps. Elle était juste heureuse de retrouver l'un de ses piliers, et accessoirement parrain de son fils, qui revenait pour du bon à New York. Une nouvelle fois, la sensation que tout entrait dans l'ordre l'envahissait et la rassurait après avoir passé des heures en sa compagnie à écouter le récits de ses nombreux voyages.


12 FEVRIER2014 ; Savannah descendait son dernier bagage, le posant dans l'entrée avec les autres. Elle était fatiguée avant même de partir en voyant le nombre de choses qu'ils avaient à transporter, sans compter les poussettes et les petits... Et pourtant, elle n'avait pas pris énormément, le reste de ses affaires ayant été envoyé dans une malle par bateau il y a deux semaines déjà. Elles devraient arriver à Londres dans la semaine qui arrivait, ne restait qu'à prier que cela ne prenne pas de retard. « T'es sûre de toi ? Tu peux encore changer d'avis, je suis certain qu'il te rendrait ton badge. » Savannah inspirait profondément et fit oui de la tête en guise de réponse. « Essayerais-tu de te débarrasser de moi Tyler James Walsh?. » Son petit frère prenait un air offusqué ce qui la fit sourire. « Jamais! Tu sais très bien qu'il n'y a rien qui me fasse plus plaisir. C'est juste que tu as tout le monde ici... et ta carrière. » La jeune femme s'était rendue à Londres il y a de cela quelques semaines pour passer quelques jours chez les parents de Jeff afin que ceux-ci puissent profiter de leurs petits-enfants. Savannah aurait aimé qu'ils fassent partie intégrante de leurs vies, malheureusement les kilomètres les en empêchaient. Tyler lui avait annoncé quelques jours plus tard qu'il partait pour une année en Angleterre et espérait bien y rester définitivement, et la jeune femme n'avait pas mis énormément de temps avant de prendre sa décision. Elle allait le suivre. Recommencer. Un tout nouveau départ, qui allait lui permettre de se rapprocher de ses beaux-parents, de se recueillir plus souvent sur la tombe de son petit ami et surtout de ne pas être séparée de son meilleur ami et petit frère. Elle ne disait pas adieu à sa vie à New-York ni à ses amis, et se sentait sereine pour ce nouveau départ. « Et là-bas je t'aurai toi. » Lui et les jumeaux. Elle ne partait pas seule mais avec les personnes qui comptaient le plus dans sa vie... Son père allait lui manquer. Dylan, Serena, Gabrielle, Owen et Andrea allaient lui manquer. Mais ce n'était pas un adieu. Elle voulait le faire. Tenter et n'avoir aucun regret plus tard. Dans le pire des cas, la grosse pomme n'allait pas s’effacer de la carte et elle pourrait revenir ' à la maison ' quand bon lui semblerait. Il était grand temps qu'elle en revienne aux bases, le journalisme, et cesse de se mettre en danger chaque jour sur le terrain. Quitte à lâcher son poste de détective et en chercher une place en tant que journaliste, elle ne perdait rien à essayé de le faire sur le vieux continent et était excitée de se lancer dans cette nouvelle aventure.  




austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:24

NOM(S) : Lalic-Walsh, le premier est celui de sa maman, le deuxième celui de son papa mais elle ne porte que le deuxième officiellement. PRÉNOM(S) : Savannah Loan athena. ÂGE : 29 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 20 avril 1986 à Dubrovnik en Croatie. Elle a emménagé à New York dés ses trois ans. NATIONALITÉ : croate et américaine, elle a obtenu la double nationalité grâce à son papa, américain pure souche. STATUT CIVIL :  divorcée de son premier mari et veuve du père de ses enfants, bien qu'il n'étaient 'que' en couple lorsqu'il est décédé. MÉTIER  :  journaliste sportive à la sortie de ses études, elle a changé de voie et s'est engagée dans la police à New-York après le décès de Jeff. Arrivée à Londres, son besoin d’adrénaline a laissé place à la sécurité, estimant que risquer sa vie chaque jour sur le terrain laisserait ses enfants orphelins s'il lui arrivait quelque chose. Elle a travaillé à mi-temps dans un journal local avant d'être engagée par la BBC en janvier 2015. TRAITS DE CARACTÈRE : ouvert d'esprit + positive et facile à vivre + maternelle et protectrice + jalouse et possessive + fidèle + déterminée + impulsive +  sociable + a toujours la pêche + (trop) sincère + mêle-tout + sensible + prends les choses trop à cœur + toujours là pour aider + indécise + a du mal à accorder sa confiance + ne baisse pas facilement les bras + professionnelle + parfois capricieuse. GROUPE : black cabs.

+ (1986) Née à Dubrovnik, elle est la fille d'Alena Lalic - croate - et Nolan Walsh - américain - et a un petit frère de deux ans son aîné, Tyler. + elle a emménagé à New York à l'âge de trois ans. + (1991) A 5 ans, ses parents divorcent et son père emménage deux rues plus loin alors que les enfants restent chez leur maman, puisque celle-ci ne travaille pas. Savannah le vit très mal. + (1998) A 12 ans, elle demande à vivre avec son père. Sa mère a repris le boulot et se concentre sur sa carrière, délaissant ses enfants. Tyler reste vivre avec elle et même s'ils se voient très régulièrement, il en veut beaucoup à sa sœur pour cette séparation. + (2002) A 16 ans, elle relève le pari (débile) de rester vierge jusqu'au mariage pour défier l'une de ses amies - et plus grande rivale. + (2004) A 18 ans elle entre à Fordham et commence ses études de journalisme. Élève modèle, elle devient tutrice, notamment de Enzo qui se fiche pas mal de tout et de tout le monde. Elle tombe pourtant sous son charme et ils se mettent en couple. + (2007) Après 3 années en couple et fou amoureux, une grosse dispute éclate entre eux en juin, Savy refusant toujours de perdre son foutu pari. Enzo admet le lendemain matin avoir couché avec une autre. Le cœur brisé, Savy met un terme à leur relation. +  A 21 ans, durant l'été, elle perd sa virginité avec un parfait inconnu lors d'une soirée trop arrosée. + (2008) Après près d'un an au plus bas à essayé d'oublier Enzo, Savy vit une courte aventure avec Mason, professeur de sport à l'université et ami de son père. Lorsque son père découvre la vérité, il les force à rompre en menaçant la carrière de ce dernier. Trop attachée à son père et à l'opinion qu'il se fait d'elle, Savannah n'insiste pas. + (2009) Après deux ans à se tourner autour sans jamais trouver le bon timing - l'un des deux étant toujours en couple ou attiré par quelqu'un d'autre - Savy et Jeff finissent par se mettre ensembles. + Elle revoit Enzo et décide de prendre sa part de responsabilité dans leur séparation, tout en lui laissant une seconde chance en toute amitié. + Quelques mois après s'être mise en couple avec Jeff, et seulement âgée de 23 ans, elle réalise qu'elle est enceinte. + (2010) En février, Savy passe la journée avec Enzo et se fait heurté par une voiture. Enceinte de 5 mois, elle perd sa petite fille et reste deux jours dans le coma. Elle demande du temps à Jeff à son réveil pour se remettre de cette perte mais le jeune homme reste persuadé qu'il s'agit d'Enzo. Il lui pause un ultimatum auquel elle ne répond pas et ils se séparent. + Sombrant dans l'alcool, Savy ne donne plus de nouvelles à personne et décide de partir en mai avec Alex, le meilleur ami d'Enzo, au Mexique pour célébrer le spring break. + Elle revient de là bien décidée à récupérer Enzo, son premier amour, avant qu'il ne l'abandonne lui aussi. Le 28 mai, ils se remettent ensembles. + En août, Enzo la demande en mariage à Paris. Même si c'est rapide, Savy craint de le perdre et n'hésite pas à accepter. Ils scellent cette union à la fin du même mois à NY. +  En novembre, après seulement 4 mois de mariage, Savy décide d'y mettre un terme après qu'Enzo l'ai délaissée pour replonger dans ses conneries. Drogue, alcool, il ne prend même plus la peine de rentrer et elle réalise l'erreur qu'elle a fait en l'épousant. + (2011) En janvier, elle couche avec Jeff au mariage de leur meilleure amie commune. Ils décident tous les deux que cette nuit n'a aucune importance et qu'ils n'ont plus rien à faire ensemble. + En mars elle lui apprend être enceinte. Après avoir perdu Leah, la gynécologue avait confié à Savannah qu'elle ne pourrait sans doute plus jamais avoir d'enfants. Celle-ci a donc stoppé la pilule, mettant toute ses chances de son côté. Jeff décide d'en prendre la responsabilité et l'accompagne à sa première visite où ils découvrent qu'il s'agit de jumeaux. + En août, à 1 mois de l'accouchement, ils se remettent ensembles. + Le 10 septembre, Savy donne naissance à Aloysia Serena Steevens et Luca Andrea Stevens. + En Octobre il décide de passer un mois à Londres pour que les parents de Jeff profitent des jumeaux puis ils s'installent à Miami où vit à présent le père de Savannah. + (2012) Le 12 janvier, alors qu'une tempête fait rage, ils sont victime d'un accident de voiture. Aloysia s'en sort indemne, Luca doit se faire opérer du bras et Jeff est gravement blessé. + Le 15 janvier, Savannah prend la décision de le débrancher en compagnie de Serena, la meilleure amie de son petit ami, avec l'accord de ses parents. + Le 17 janvier, il est enterré à Londres. +  Savy s'installe chez son père à Miami et ne donne de nouvelles à personnes pour l'année à venir. + (2013) Elle rentre à NY en janvier pour les un an du décès de Jeff mais surtout pour célébrer le mariage de sa meilleure amie, Dylan. + En juin, elle passe ses tests de police et est engagée par le NYPD. + (2014) Quand son frère lui annonce qu'il part à Londres, elle choisi de le suivre pour recommencer à zéro. + (2015) Après avoir bossé pour un petit journal pendant près d'un an, Savy est engagée comme journaliste sportive pour la BBC. Ma fiche se trouve ici pour plus de détails.


austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:35

Calvin Steevens


FT. JESSE LEE SOFFER

+ 29 ans. Il est né à Essex et y a toujours vécut. (Il peut avoir vécut dans d'autres villes/pays quelques mois mais la plus grande partie de sa vie, il était là-bas.)
+ Carrière au choix.
+ Il a épousé sa meilleure amie de toujours lorsqu'il avait 24 ans (2010) et ils ont eut un petit garçon l'année suivante. (2011) C'était un peu l'évidence pour tout le monde, leurs proches se demandaient pourquoi ils avaient mis autant de temps à se rendre compte qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Il l'aimait profondément et avait une vie parfaite avec Jenna, mais Calvin a vite réalisé que son amour était purement amical. Malgré tout, il a continué par respect pour son engagement envers elle, leur fils et leur famille. Il n'avait pas à a se plaindre de sa vie l'aimait telle-quelle, puisqu'elle restait la personne qu'il aimait le plus ici bas avec son fils.
+ Jenna est décédée en 2013 d'une rupture d'anévrisme. Elle s'est portée malade au boulot le matin étant prise de fortes migraines et lorsque Calvin est rentré le soir, c'est dans son lit, morte, qu'il la retrouvée.  
+ Il ne s'est jamais réellement remis de sa disparition soudaine. Il a vendu leur maison et a emménagé à Londres pour se rapprocher du boulot et couper les ponts avec tout ce qui le ramenait à elle.
+ La manière dont il a vécut son deuil vous est libre : plongé dans le boulot, jouer l'indifférence, l'alcool, comme vous voulez, c'est votre perso je vous laisse vous l’approprier. Seul choses que j'impose : il n'a pas touché aux drogues et a fait en sorte que son fils ne subisse pas les conséquences de son deuil. Il était donc toujours en état de s'occuper de lui quand celui-ci n'était pas à la crèche.
+ Il n'a eut personne dans sa vie depuis le décès de Jenna, rien de plus que des filles avec qui il a couché une fois et dont il ignore jusqu'à l'identité.
+ le prénom de son fils est au choix.


SAVANNAH L.-A. WALSH

Amie proche, soutient et plus. Savannah, c'est la demoiselle qui devait un jour épousé son cousin, Jeff, décédé en janvier 2012. Jeff, ce cousin qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau mentalement, et avec qui il en a fait voir de toutes les couleurs à leur grand-mère durant l'enfance et l'adolescence. Aussi calmes soit-ils séparément - bons élèves, pas trop de conneries à leurs actifs - tout le monde craignait toujours de les voir réunis. Lorsqu'il avait 18 ans, Jeff a pourtant choisi de quitter son Angleterre natale pour suivre ses études à New York, ce qui ne les a pas empêchés de rester en contact puisque ce dernier rentrait en moyenne deux fois par an. Savy et Calvin ne se sont rencontrés qu'à 2 reprises du vivant de Jeff, puis une fois lors de ses funérailles le 15 janvier 2012. La jeune femme était alors maman de jumeaux de 4 mois, ses petits cousins qu'il rencontrait malheureusement pour la première fois. Calvin a passé outre sa propre peine pour tenter de la soutenir mais elle était à l'époque inconsolable et le lendemain des funérailles (à Londres ou le corps a été rapatrié pour que Jeff repose auprès des siens), la jeune femme a repris un avion pour les Etats-Unis. Ensuite ce fut le silence pendant une année. Une année durant laquelle Calvin a tenté de l'atteindre pour avoir des nouvelles d'elle mais surtout des petits qui étaient tout ce qu'il restait de son cousin... Mais rien. Savy a repris contact avec le monde en janvier 2013, soit un an après le décès de Jeff, lorsqu'elle s'est sentie prête à le faire en promettant aux Steevens de leur rendre visite avec les jumeaux rapidement. C'est est suivi le décès de Jenna et le silence à nouveau, chacun vivant son deuil de son côté, sur son continent. Rien ne les liaient vraiment, à part les petits, jusqu'en février 2014, date à laquelle Savannah a emménagé à Londres pour recommencer à zéro et permettre aux Steevens d'être dans la vie des petits. Ils se sont croisés chez les parents de Jeff et on fini la soirée avec une bouteille de vin et de longues conversations. Au final, ils avaient énormément en commun, beaucoup de souvenir et un poids que personne ne réussirait jamais à leur enlever sur les épaules. Au fil des mois, Calvin est devenu un ami, celui sur qui elle se repose dés que quelque chose va mal mais aussi qu'elle appelle à la moindre connerie qui l'émerveille - venant souvent des jumeaux - et inversement. Ensemble, ils ont réussi à se remotiver et à " tourner la page ", même si Savy est beaucoup plus douée que lui pour positiver lorsque l'un d'eux a un mauvais jour.
Ils tiennent l'un à l'autre, beaucoup plus qu'ils ne le devraient, et savent parfaitement que c'est réciproque. Ils se connaissent trop bien pour l'ignorer et ne font que se chercher sans pour autant franchir la limite. Car il y a ce passé entre eux qui les empêche de faire le moindre pas en avant. Bien que prêts à avancer dans leur vie, ils gardent cette culpabilité et l'impression de trahir Jeff et Jenna dés qu'ils posent le regard sur l'autre. Ils sont pourtant ensemble plusieurs fois par semaine, Savy vivant à quelques rues de Calvin, se comportent comme un vrai petit couple, les bisous et les câlins en moins.
Ils ont passé noël 2015 ensemble chez les Steevens et la mère de Calvin n'a pas mis longtemps à voir leur connexion. Elle lui a assuré que toute la famille les soutiendrait et l'a encouragé à se bouger pour obtenir ce qu'il veut avant qu'il ne soit trop tard. Calvin est persuadé qu'elle en a touché un mot en privé à Savannah dés qu'elle en a eut l'occasion... mais ça ne change pas grand chose. Ce n'est pas la première fois qu'il se décide à en parler et fini par se décourager lorsque la culpabilité revient au galop.





austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

11/04/2014
121
22ans.
Voir le profil de l'utilisateur http://mllebrightside-rpg.tumblr.com/

CE MESSAGE A ETE POSTE Mar 5 Jan 2016 - 13:35

Informations sur le scénario

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS


Bonjour/bonsoir, joyeux noël et merci milles fois de t'intéresser à ce scénario Je sais que Sophia/Jesse ça fait cliché mais damn ils sont tellement parfaits ensembles, je ne peux pas m'en empêché :pfiouf:

Anyway, voici quelques petites informations qui pourraient être utiles si le personnage t’intéresse

+ l'avatar : Je tiens énormément à Jesse. L'alchimie entre eux est juste magique, il y a un tas de ressources exploitables donc je serais aux anges que Jesse soit l'heureux élu. Après, je ne suis pas totalement fermée... Julian Morris ou Nate Buzolic par exemple pourraient parfaitement convenir au rôle je pense. Je pense aussi à Brett Dalton même s'il fait un peu plus ' sévère ' ou Luke Mitchell. On peut voir ça par MP si Jesse est un soucis, mais je tiens à ce que l'avatar me plaise :jilly:

+ l'histoire : En dehors de ces points et du lien, son histoire est totalement libre. Par contre, je tiens à ce qu'elle soit réaliste... Le décès de sa femme et son cousin, ça fait déjà beaucoup de drames donc je préférerais qu'il n'en ai pas 400 qui s’enchaînent tout au long de sa vie. Il a / peut avoir eut des problèmes importants ou non comme tout le monde, mais dans l'ensemble si vous pouviez éviter trop de dramas, ce serait parfait. Les dates sont à respecter (je ne vous donne que les années en dehors du décès de Jeff donc vous pouvez choisir le reste).

+ Le pseudo : Steevens n'est pas négociable, son père étant le frère du père de Jeff. Pour le prénom, je l'ai choisi un peu au hasard histoire d'en avoir un même si au final j'aime bien mais il est 100% négociable.

+ Le RP et l'activité : J'ai énormément d'heures au boulot et n’exige donc pas une activité irréprochable avec 10 réponses par semaine, puisque je ne peux moi-même pas les fournir. Je ne demande pas 1800 mots non plus, tant que le tout est bien écrit avec un minimum de fautes d’orthographe et que nous avançons, je suis heureuse :gni: La seule chose que "j'impose" par rapport au RP est d'utiliser la troisième ou la première personne, mais je refuse la seconde. Autant je peux passé de la 1ère à la 3ème sans soucis, autant juste lire à la deuxième le bloque totalement :**: désolée pour ça !

Voilà je pense que tout est dit, ma boite à MP vous est grande ouverte si vous avez plus de question sur Calvin ou sur le futur du lien etc :jilly:
Merci encore d'avoir lu jusqu'au bout, que vous choisissiez ou non de vous inscrire




austin tanel hemsworth
let's be alone together ✻ 'Cause I don't know where you're going but do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm goingbBut I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead. This is the road to ruin and we're starting at the end. ✻ zaustin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


CE MESSAGE A ETE POSTE

Revenir en haut Aller en bas

 :: Bordel de Marine.

 Sujets similaires

-
» Comment poster ma fiche technique ?
» [FERME] Vos pronostics pour l'émission 4 du samedi 28/07/2012
» Fiche technique de l'album avec le kit d'octobre de la Fée
» Comment faire une fiche de lecture
» Comment poster sur le forum?