Partagez | 

Réponses.


 :: Bordel de Marine.

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Lun 9 Avr 2012 - 17:13

Son tête à tête écourté ne l'enchantait pas plus que cela, mais elle devait bien admettre que c'était ce qu'il y avait de plus prudent à faire, tant pour eux que pour toute personne qui se déciderait à sortir aujourd'hui. « Personne ! Enfin j'espère... Pas ici, avançons. » Aloysia fronçait les sourcils, ans pour autant poser plus de questions, pas ici, comme il le lui demandait. Il était rare qu'elle obtempère si facilement mais elle ne voulait pas forcément qu'il aie des ennuis du à sa curiosité. Après un moment à marcher dans un silence le plus complet, qui l’inquiétait un peu plus à chaque minute, il s'arrêtait enfin.« Le tigre... Il est possible qu'éventuellement j'ai participé à l'action ayant causé sa libération... » Inconscient. C'était le seul mot qui lui venait à l'esprit actuellement. Elle était elle même contre le fait de les voir enfermé dans une cage, dans un climat qui ne leur était pas du tout approprié et les savoir en liberté l'avait bien fait sourire. Mais il y avait aussi la sécurité des New-Yorkais qui n'avaient rien demandé en jeu. « Je devais prendre des photos pour un journal et ça a dégénéré, ça s'est passé en deux secondes et à peine je clignais les yeux que le tigre était déjà hors de sa cage. » Bien fait?! Bien qu'en fait, c'était le rédacteur en chef qui méritait surtout de se trouver dans cette cage, avec un joli coup de griffe en cadeau. Il n'empêche qu'Enzo avait été totalement inconscient en acceptant de prendre ses photos, même si elle en avait fait autant il y a quelques secondes. « Je sais que c'est plutôt lâche, mais je préfèrerais ne pas me faire choper pour ça, je pourrais risquer gros pour avoir mis autant de gens en danger, et crois-moi j'en ai vraiment conscience, je... voudrais juste pas à avoir à passer par la case prison. » Pourtant il y passerait sans doute si quelqu'un venait à le dénoncer. « Tu gardes ça pour toi, d'accord ? » Aloysia passait une main dans ses cheveux en levant les yeux au ciel, il ne se rendait pas compte de la situation dans laquelle il l'embarquait en lui demandant de garder le silence. « Tu as mis beaucoup de personnes en danger, oui... On était peut-être pas les premiers à le croiser ! Lui et les autres, parce que je ne sais pas si tu as suivi l'actualité, mais il n'est pas le seul à s'offrir une ballade dans New York! Imagine qu'il aie tué quelqu'un? » Il y avait aussi une chance qu'il se soit contenté de découvrir la ville, puisque la plupart des New Yorkais étaient enfermés chez eux aujourd'hui, jusqu'à ce qu'on leur annonce que la voie était à nouveau libre. « Je ne dirai rien. » Lançait-elle finalement, sans être certaine de pouvoir tenir cette promesse. « Mais si PAR MALHEUR il y a des blessés graves, ou pire... je pense que tu devrais te dénoncer. De toute façon, si tu ne le fais pas, ta conscience finira par te le faire regretter. » Et la sienne l'obligerait à dénoncer ce qu'elle savait, sans aucun doute.

Tout en replaçant son appareil photo dans son sac, Aloysia changeait de sujet pour ne pas laisser le doute qu'elle le dénonce prendre de l'importance. « En dehors du fait que tu m'as claquée au sol, je contente de te voir! T'es ici pour combien de temps? » Aloysia se rappelait parfaitement qu'il n'était pas du genre à se poser, vu le nombre de voyage qu'il avait pu faire, elle présuait donc qu'il n'était ici que pour quelques semaines tout au plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Lun 9 Avr 2012 - 17:58

La dispute ente Aaron et Tamsin remontait à si longtemps qu'Aloysia en oubliait parfois la cause principale. Petits, ni elle ni Aaron n'avait supporter cette proximité entre Tamsin et leur père, ils l'avaient jalouser et cela créait énormément de tension à la maison. Cela avait aussi permis à Aloysia de construire la relation fusionnelle qu'elle entretenait avec Aaron, dans un sens ce n'était pas si mauvais. La jeune femme avait tendance à ne retenir que le positif, ce qui lui permettait d'avancer en gardant le sourire quoi qu'il arrive. Soit, au fond, Aaron avait eut raison du début à la fin... il avait suggéré qu'elles ne soient pas réellement jumelles, que Tamsin ne fassent pas partie de la famille, bien trop différente d'eux. Même si elle ne l'appréciait pas des masses à l'époque, elle avait refusé d'entendre un mot supplémentaire et Tamsin lui en avait voulu, énormément. Au final, Loys savait aujourd'hui qu'il avait vu juste, c'était sans doute pire que ce qu'il n'avait pu imaginer. L'espace d'une seconde, la brunette se demandait si ce n'était pas le moment idéal pour tout révéler à Tamsin, mais elle se remettait les idées en place aussi vite : il en était hors de question. « Ça me fait plaisir de te l'entendre dire... Si toi et moi on a réussit à passer ce cap, il n'y a aucune raison pour que ça ne fonctionne pas entre vous ! Et quand tu réaliseras qu'il est chiant mais au fond adorable, je veux être la première à faire à vous faire à manger. C'est tout bête, je sais... mais on a jamais fait une seule soirée entres nous, sans les parents. » Les seules foi ou ils se retrouvaient autour de la même table se trouvait être les jours de fêtes et l'ambiance n'était jamais au rendez-vous.

« Promis, tu auras droit à un concert privé... Mais pour l'instant c'est un peu mort, je n'ai pas bossé sur une seule compo depuis une éternité. » Ses compositions étaient en un sens inutiles puisqu'elle n'avait ni l'intention de les utiliser, encore moins de les vendre, mais elle aimait en réaliser de temps en temps, quand l'inspiration était avec elle. « Tu ne devrais pas être si fière ! Je danse et j'organise des mariages pour des couples qui tiendront en moyenne deux ans avant de demander le divorce... Et pendant ce temps là, tu sauves des vies. C'est moi qui suit fière de toi ! » Elle l'était vraiment, encore plus depuis ce voyage humanitaire. Il les avait certes séparés, mais ce qu'elle avait fait été simplement extraordinaire, Aloysia n'arrivait même pas à s'imaginer à quel point certaines personnes devaient la bénir là bas.

Qu'elle l'aie voulu ou non, le sujet "Stanislas" n'avait pas mit longtemps à arrivé sur le tapis, ce qui était en soit assez logique. Après tout, à son départ, Loys était parfaitement heureuse dans cette relation. Elle n'avait jamais envisagé un bel avenir avec lui, savait que cette relation ne durerait peut-être pas longtemps mais il la rendait heureuse ce qui lui suffisait amplement. « Il n'y a pas grand chose à dire... Je n'lui ai pas vraiment laissé le temps de s'expliquer, j'avais sincèrement pas envie de l'entendre me baratiner. Ça a commencé par l'écharpe d'une pétasse "oubliée par accident" dans la chambre et puis j'ai retrouvé une boucle d'oreille dans le lit. Qui n'appartenait soit disant pas à Apo mais à sa demi-soeur ce qui est BIEN pire! » Loys secouait la tête de droite à gauche, toujours aussi dégoutée par ce détail qu'il avait pris soin de lui signaler. Certes, il n'y avait aucun lien de sang entre eux, mais ils avaient été élevés ensembles, c'était écœurant. Le dégout passé, elle affichait à nouveau un petit sourire en attendant les histoires de sa soeur qui avaient intérêt à être un peu plus intéressante. « Hum hum... Et tu penses que ça va changer? Je veux un nom! Et des détails... » Pas vraiment ensembles, cela laissait sous entendre pas mal de choses, et avec son imagination débordante, le mieux était qu'elle aie la réponse à la source directement plutôt que de se faire des films dignes d'Hollywood.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Lun 9 Avr 2012 - 18:50

Aladiah ne s'était pas attendue à avoir de la visite par ce temps et ça la ravissait de plus belle : Elle allait sincèrement pouvoir se concentrer uniquement sur son travail, bien qu'il ne la passionne pas plus que cela aujourd'hui. Dés qu'elle s'éloignait du milieu sportif, gérer l'entreprise devenait moins intéressant mais elle ne rechignait pas à le faire : un jour tout lui appartiendrait. Les bureaux de New York, ceux d'Amsterdam et son petit frère serait à ses ordres, le bonheur absolu. Elle n'en rêvait pas trop, sachant parfaitement que son père avait bien l'intention de les mettre à égalité niveau décision, ce qui en soit était logique. Dans un autre sens, elle travaillait bien plus que Gavin, elle méritait donc plus. Soit, elle y penserait plus tard puisque contrairement à ce qu'elle avait pu penser - et espérer fortement - elle n'était pas seule pour terminer cette journée.

▬ Héé ! Vilaine, Pookie est à moi ! Pookie? Elle du se retenir de rire à deux reprise en attendant le nom donné à ce pauvre chiot. La manière dont cela sonnait dans sa voix grave était étrange... et à voir le chiot, elle le plaignait. « Mon Dieu qu'est ce qu'il t'a fait pour hériter d'un nom aussi ridicule? T'es conscient que c'est pas une peluche, hein? Il va devoir vivre toute sa vie avec ça le pauvre! » Elle le taquinait, bien qu'elle trouvait sincèrement le nom ridicule. En fait, pas tant que ça, disons qu'elle aurait compris s'il le prénom avait été choisi par une gamine de dix ans, pas par léhéritier du trone de Suède, supposé être sérieux. Supposé, oui, car Allie savait parfaitement qu'Erwan ne devait pas dépasser les dix ans d'âge mental, elle l'appelait d'ailleurs souvent Peter Pan, puisqu'elle aimait faire des références à Disney.

▬ Dis, comme je te laisses câliner mon Pookie-chéri tu pourrais me remercier en m'offrant un verre … Je meurs de soif tu sais ? Et tu sais pourquoi j'ai tant soif ? Parce que j’ai marché dehors, au soleil, tu sais l'astre qui illumine le ciel … Et en plus c'était trrrrès agrrrréable tu sais ? Alors peut-être .. je me disais … après que tu m'ai servi un coca-cola tout frais tu pourrais, peut-être … sortir te balader avec moi ? Tu sais, prendre l'air, les choses de la vie, tout ça, tout ça …


Poussant un léger soupire, elle ne pouvait pourtant s'empêcher de sourire à ses remarques, bien qu'il ne puisse pas le voir. Elle lui avait en effet déjà tourné le dos pour se diriger vers la cuisine et servir monsieur. Tout était ouvert, comme un grand loft, elle ne perdait donc pas une miette de sa tentative désespérée pour la faire sortir. Arrivée devant l'armoire, elle lâchait finalement Pookie pour attraper deux verres qu'elle remplissait de Coca avant de revenir au salon. « Ça sera suffisant ou monsieur désire autre chose? » Demanit-elle avec une pointe d'ironie avant de s'installer dans le fauteuil à son tour. « Comme tu vois, bien que petit, j'ai un balcon ! J'ai donc eut tout le loisir de bosser avec le soleil et les oiseaux qui chantent, ce qui est soit-dit-en-passant assez agaçant que tu cherches à te concentrer ! » D'accord, il s'agissait toujours de travailler, mais elle l'avait fait dans la bonne humeur, avec le soleil qui chauffait doucement sa peau. « J'aimerais vraiment me dégourdir les jambes, mais il est à peine 15h30, ce qui veut encore 2 heures de travail, au minimum ! Mais c'est sympa de proposer! » Si elle désirait, elle pouvait s'accorder ses deux heures de congé sans soucis, puisqu'elle n'avait personne de plus haut placé qu'elle pour le lui interdire, elle n'était juste pas certaine d'en avoir envie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


CE MESSAGE A ETE POSTE

Revenir en haut Aller en bas

 :: Bordel de Marine.

 Sujets similaires

-
» Réponses du grand Quizz sur Noël
» Emission radio sur la photo avec Réponses Photo
» Réponses Photo numéro 215 : spécial voyages
» Dossier Spécial N&B - Réponses Photo 211 oct-2009
» Questions/réponses sur le maquillage