Partagez | 

ethanelle, sujet supprimé


 :: Bordel de Marine.

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:43

Aïe. Ce fut sans le moindre doute la première pensée qui lui vint à l’esprit. Elle avait mal partout. Elle avait cette impression que tout son corps venait d’être broyé mais que, par miracle, elle était tout de même parvenue à s’en sortir. Sa respiration était douloureuse, mais au moins elle respirait, c’était déjà une bonne chose. Les paupières toujours closes, Belle s’efforça de se souvenir de ce qui lui était arrivé. Une prise de tête avec sa mère. Une violente dispute comme elles n’en avaient jamais eu. Une soirée où elle s’était risquée à boire. Elle avait conduit et … elle avait été éblouie par des phares, puis le noir. En arrière plan, elle parvint à comprendre que son rythme cardiaque venait de s’accélérer lorsqu’elle avait réalisé ce qui s’était passé. Elle était à l’hôpital. Elle avait eu accident de voiture dont elle était la seule fautive. Étrangement, le fait d’ouvrir les yeux ne l’attirait pas le moins du monde et pourtant elle le fit, cillant à plusieurs reprises. Près d’elle une seule silhouette. Une femme, pas le moindre doute. Sa vision resta trouble plusieurs instant, mais elle reconnu sans le moindre mal cet odeur. Sa mère. Piper était celle qui était auprès d’elle. « Maman … » Sa voix était si faible qu’elle en fut choquée et le simple fait de parler lui faisait atrocement mal, comme si l’oxygène qu’elle respirait était mauvais au point de lui brûler les poumons. « Shhhh … » Une main fraîche passa sur son front et, instinctivement, Belle ferma les yeux et parvint à se détendre. Malgré les conflits qui pouvaient exister entre elles, sa mère était toujours là pour elle et sa présence avait toujours eu quelque chose d’apaisant au point que l’américaine sombra dans le sommeil une fois de plus. Lorsqu’elle ouvrit à nouveau les yeux, sa vision était bien plus claire. Autour d’elle se trouvait ses parents et un médecin. Belle avait tenté d’écouter attentivement ses paroles, mais à peine avait-il déclaré qu’elle avait perdu le bébé dans l’accident qu’elle décrocha. Son regard se porta en direction de la fenêtre de sa chambre et en un rien de temps elle perdit la notion du temps. Elle ne remarqua pas même le fait que, rapidement, elle se retrouva seule dans la chambre, seule mais rongée par la culpabilité. Ce bébé, si elle l’avait perdu c’était uniquement de sa faute. Il était vrai qu’elle n’en avait jamais voulu, mais cette nouvelle lui était pourtant insupportable même si elle s’efforça de ne pas pleurer, bien trop fière pour ça. À la place, la demoiselle resta silencieuse sans jamais porter un regard en direction de la porte de la chambre, sans même faire attention aux allers et retours auprès d’elle et encore moins à la venue de la dernière personne sur terre qu’elle souhaitait voir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:43

Ses parents quittaient enfin la chambre pour laisser Ethanaël, seul, avec Belle. Ils ignoraient totalement qui il était pour elle, l jeune homme avait donc eut facilement accès à cette chambre en prétendant être un ami proche. il avait bien sur du leur promettre de les appeler s'il y avait du nouveau et de ne pas la laisser seule, hors il se moquait parfaitement qu'elle soit seule ou non, qu'elle souffre ou pas. En apprenant l'accident, Ethanaël avait sentit son coeur se serrer, la panique l'envahir à la simple idée de pouvoir la perdre, même si elle ne voulait pas de lui dans sa vie. Le jeune homme avait à peine pensé au bébé, se contentant d'espérer qu'elle s'en sortait bien, jusqu'à obtenir le rapport de l'accident. Elle, ivre, enceinte, leur enfant mort... ces mots tournaient en boucle dans son esprit, le rendait dingue à tel point qu'Ethan avait eut beaucoup de mal à jouer le jeu de l'ami inquiet auprès des parents de la jeune femme. Il avait plutôt envie de leur hurler dessus, de leur demander quelles étaient les bases de leur éducation pour avoir élever quelqu'un avec si peu de présence d'esprit, voir de coeur. Enfin seul, Ethanaël fit le tour du lit pour se placer face à elle, les bras collés contre son torse pour ne pas commencer à faire de grands gestes lorsqu'il s'énerverait. Belle ne l'observait même pas, prétendait ne pas réaliser qu'il était là à l'observer, mais ce petit jeu de mutisme ne fonctionnait pas. « Tu peux arrêter de fixer la fenêtre? » demandait-il une première fois, une pointe d’agacement dans la voix sans pour autant hausser le ton. Submergé par la colère et l'envie de lui en mettre une pour qu'elle réagisse, Ethanaël pressait son doigt entre deux de ses côtés, geste qui ne pouvait que la ramener à la réalité en lui arrachant un cri de douleur qui lui décrochait quand à lui un petit sourire. « C'est mieux comme ça. » dit-il en la voyant le fusiller du regard, au moins, elle ne pouvait plus l'ignorer. « Tu peux cesser ta comédie de pauvre mère qui vient de perdre la chose la plus précieuse dans sa vie, il n'y a plus que moi. » Lui qui savait parfaitement qu'elle n'avait jamais voulu de cet enfant, qu'elle n'avait pas digéré le fait que la date pour l'avortement soit dépassée. Elle avait tout fait pour perdre cet enfant, ce qu'il ne risquait pas d'accepter : si elle n'en avait pas voulu, Belle avait eut des semaines pour prendre un rendez-vous, ce qu'elle n'avait pas fait. Elle avait eut sa chance et avait préféré jouer l'inconsciente pour ensuite en venir à tuer son propre enfant, lequel des deux étaient le pire au final? « J'avais raison de tenter de te recruter, l'âme d'une meurtrière... » soufflait-il pour la provoquer, sachant que le moindre geste pouvait la faire souffrir sans même qu'il n'aie à la toucher.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:44

Belle n’avait pas la moindre envie de l’affronter lui et sa colère. Elle voulait être toute seule avec une culpabilité qu’elle ne s’était pas attendue à ressentir. Certes, elle n’avait pas eu la moindre envie d’être mère, elle avait regretté d’être tête en l’air au point de dépasser la date légale pour l’avortement, mais elle n’était pas un monstre et les paroles de sa sœur avaient réussi à la convaincre qu’elle ferait sans doute mieux d’aller jusqu’au bout, d’essayer pour ne pas avoir de regret. Seulement, elle restait inconsciente par moment, comme elle avait pu l’être quatre ans plus tôt lorsqu’elle avait bien manqué de perdre la vie, seulement cette fois une vie avait été ôtée : celle de son enfant et l’américaine n’avait pas envie d’affronter le dégoût d’Ethanaël. Pourtant, lui ne semblait pas le voir ainsi et se planta devant elle bien que la demoiselle parvint à ne pas poser son regard sur lui, prétextant le fait d’être perdue dans ses pensées. « Tu peux arrêter de fixer la fenêtre? » Pas un mouvement. Elle n’avait pas envie de bouger, pas envie de lui faire plaisir et elle regrettait amèrement le départ de ses parents et priait intérieurement pour que ses frères ou sa sœur débarquent en panique dans la chambre, mais rien. Seulement, Ethan ne semblait pas vouloir la laisser s’en sortir – ce qu’elle comprenait – et il s’empressa d’appuyer entre ses deux côtes pour la faire réagir, ce qui fut le cas. Un cri de douleur lui échappa et Belle ne tarda pas à l’assassiner du regard, mourant d’envie de l’insulter de tous les noms qu’elle avait en tête, mais elle se contenta de son regard noir. « C'est mieux comme ça. Tu peux cesser ta comédie de pauvre mère qui vient de perdre la chose la plus précieuse dans sa vie, il n'y a plus que moi. » Pourquoi avait-elle l’envie furieuse de le gifler d’un coup ? Belle serra les dents sans le quitter du regard, son regard toujours mauvais. Elle s’était doutée à son second réveil – ou troisième – qu’elle y aurait le droit à ses reproches, qu’il allait se faire un malin plaisir de la mettre plus bas que terre pour sa stupidité et même si l’américaine le méritait ce n’était pas pour autant qu’elle l’acceptait, trop fière pour ça. « J'avais raison de tenter de te recruter, l'âme d'une meurtrière... » À force de crisper sa mâchoire, son menton se mit à trembler. La jeune femme resta silencieuse juste quelques secondes de plus et, sur un coup de tête, elle se redressa si brutalement qu’elle eut l’impression que tout son corps venait de se briser en deux, mais elle ravala ses larmes de douleur et garda les yeux rivés en direction d’Ethan. « La ferme ! » Commença-t-elle en trouvant sa voix étrangement calme et posée. « Tu peux pas prétendre me connaître, tu n’es qu’un hypocrite et je t’interdis de me juger ! » Lentement, elle se laissa retomber contre le matelas du lit, une position semi allongée, bien moins douloureuse pour elle. « Je ne t’ai jamais rien demandé, c’est toi qui en a toujours après moi, mais peut-être que si tu avais regardé un peu mieux tu te serais rendu compte que je n’ai que 19 ans et que oui, je suis inconsciente, mais jamais, JAMAIS, je n’ai voulu ça ! » Belle allait devoir vivre avec sur la conscience le fait qu’elle avait tué son propre enfant, par accident, mais elle l’avait tout de même fait. Elle n’avait pas besoin des reproches du père en plus, elle aurait déjà bien assez à faire avec sa propre culpabilité qui la rongeait déjà.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:45

Ethanael ne savait pas comment il était possible de penser aimer une personne et la détester à ce point quelques secondes plus tard, mais c'est exactement ce qu'il ressentait à cet instant. Le jeune homme avait eut peur de la perdre et soudainement, il avait l'impression que le faire ne lui ferait ni chaud ni froid maintenant qu'il connaissait les circonstances de l'accident. Le belge avait eut envie de laisser couler, de simplement disapraître et ne plus jamais avoir à faire à Belle, mais il estimait que la situation serait beaucoup trop facile, compte tenu que c'était exactement ce qu'elle désirait. Quelqu'un devait lui encrer dans la tête qu'elle avait tué un bébé, leur bébé et il comptait pas trop sur sa faille pour le faire, le simple fait de les imaginer la consoler tristement l'énervait. Elle ne méritait aucune compassion. Ethanaël regrettait néanmoins immédiatement son geste, il tenait à la blesser certes mais seulement dans ses paroles, il était hors de question de la toucher hors c'est ce qu'il venait de faire. Même s'il l'avait à peine touchée, il savait qu'il lui avait fait bien plus mal que s'il ne l'avait giflée hors c'était un geste qu'il ne se permettrait jamais sur une femme. Le jeune homme ne se dégonflait pourtant pas et refusait de lui faire des excuses tant qu'elle ne se décidait pas à parler, puisque c'était l'unique chose qui l'avait fait réagir. « La ferme ! » un léger sourire venait se dessiner sur ses lèvres, heureux de constater qu'elle n'avait pas perdu la parole durant l'accident. Malheureusement, il ne comptait pas répondre positivement à sa requête. « Tu peux pas prétendre me connaître, tu n’es qu’un hypocrite et je t’interdis de me juger ! » Haussant un sourcil, Ethan fit un signe négatif de la tête. Menteur oui, manipulateur sans aucun doute mais il ne pensait pas être hypocrite. Au fond peut-être qu'elle n'avait pas tord, il avait tenté de lui faire entendre raison, de la croire lorsqu'il lui disait vouloir être avec elle et il réalisait maintenant qu'il n'en avait jamais vraiment eut envie. Je ne t’ai jamais rien demandé, c’est toi qui en a toujours après moi, mais peut-être que si tu avais regardé un peu mieux tu te serais rendu compte que je n’ai que 19 ans et que oui, je suis inconsciente, mais jamais, JAMAIS, je n’ai voulu ça ! » Elle avait pourtant tout fait pour & si elle comptait l'oublier, lui n'y arriverait pas de si tôt. « Les excuses sont faites pour s'en servir. J'en ai toujours après toi? Ça t'a bien arrangé quelques fois... » Ethan faisait référence aux bons moments qu'ils avaient passés avant qu'elle ne découvre la vérité à son sujet et ou elle semblait réellement l'apprécier. « Et à partir du moment ou tu es responsable de mon bébé, ça me semble logique d'être là. J'aurais mieux fait de ne pas te lâcher vu le résultat aujourd'hui d'ailleurs... » Jamais elle n'aurait touché une goute d'alcool à ses côtés en étant enceinte. Il n'empêche que même s'il était fou de rage, Ethanaël était presque heureux que ce bébé n'aie pas à vivre dans cet environnement. « Au final - même si ça ne pardonne rien - tu lui as surement rendu service à ce gosse. Qu'est qu'il aurait fait avec une mère de 19 ans irresponsable? » Il ne faisait que répéter ce qu'elle venait elle-même de dire. irresponsable et aveugle, car même si ses intentions n'étaient pas honnêtes au début de leur relation, Ethanaël n'avait jamais mentit lorsqu'il parlait d'élever ce bébé avec elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:45

Son désir de regarder ailleurs et de fuir se faisait de plus en plus fort, mais elle ne pouvait pas se permettre de faire l’un ou l’autre. Ethanaël n’allait pas la lâcher, Belle le savait très bien pour toutes ces fois où il était venu à sa rencontre pour s’occuper d’elle lorsqu’il avait appris qu’elle était enceinte, toutes ces fois où elle avait eu envie de lui hurler d’aller se faire voir tant elle pouvait le détester. Elle ne pouvait pas non plus fuir, le moindre geste que l’américaine effectuait provoquait une douleur aiguë au niveau de ses blessures, une douleur qui ne tardait pas à se propager dans le reste de son corps. La jeune femme était donc dans l’obligation de subir le dégoût du belge, son dégoût et ses paroles blessantes qu’elle méritait. Mais, même si Belle en était parfaitement consciente elle ne supportait pas la vérité, elle avait bien trop de mal à encaisser le fait qu’elle n’était qu’une irresponsable qui méritait ce qui lui arrivait. Alors, la demoiselle laissa sa colère l’emporter, usant de cette dernière comme un moyen de défense contre Ethanaël puisqu’elle était seule contre ce dernier et devait donc se débrouiller comme elle le pouvait. « Les excuses sont faites pour s'en servir. J'en ai toujours après toi? Ça t'a bien arrangé quelques fois... » Belle serra les dents pour ravaler l’excès de rage qui venait de la gagner. Les yeux plissés, elle fusilla de nouveau le belge du regard regrettant presque d’être incapable de le tuer de cette manière tant elle pouvait le désirer à cet instant précis. « Ça, c’était avant de savoir que tu n’étais qu’un menteur ! » Elle l’avait cru … elle avait cru à tout au début. Elle avait cru à l’intérêt qu’il lui portait, au fait qu’il l’appréciait avant d’apprendre qu’il avait fait tout ça uniquement pour la recruter pour une agence gouvernementale. Dès lors, Belle en avait été malade et l’annonce de sa grossesse avait multiplié la haine qu’elle éprouvait pour lui, le seul responsable de l’état dans lequel elle s’était trouvée et désormais elle ne valait pas mieux que lui. « Et à partir du moment ou tu es responsable de mon bébé, ça me semble logique d'être là. J'aurais mieux fait de ne pas te lâcher vu le résultat aujourd'hui d'ailleurs... » Silence. L’américaine regarda l’homme près d’elle quelques secondes de plus avant de détourner le regard en soupirant. Aussi têtue qu’elle puisse être, Belle savait qu’elle n’aurait jamais gain de cause, pas avec ce qu’elle venait de faire, pas alors qu’elle savait pertinemment avoir tord même si elle faisait de son mieux pour se faire passer pour une victime. « Au final - même si ça ne pardonne rien - tu lui as sûrement rendu service à ce gosse. Qu'est qu'il aurait fait avec une mère de 19 ans irresponsable? » Piquée au vif, elle garda son regard posé dans une direction toute autre que celle où se trouvait Ethanaël. Elle sentait ses yeux picoter et même le fait de mordre férocement l’intérieur de sa joue ne parvint pas à l’aider à ravaler ses larmes. « T’as fini ou tu prends ton pied à m'enfoncer plus bas que je peux déjà l'être ? » Demanda-t-elle la voix parfaitement neutre tandis qu’elle posait à nouveau les yeux sur le belge.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

24/11/2009
94
top secret
Voir le profil de l'utilisateur http://chasing-the-sun.forumactif.com

CE MESSAGE A ETE POSTE Mer 3 Avr 2013 - 2:46

« Ça, c’était avant de savoir que tu n’étais qu’un menteur ! » Ethanaël acceptait parfaitement ce côté de sa personnalité qui faisait partie intégrante de la personne qu'il était aujourd'hui. Oui, il mentait. Beaucoup, tout le temps tant pour le bien des personnes à qui il tenait que pour la réussite de ses missions. Qu'elle l'admette ou non, le jeune chirurgien savait parfaitement que Belle avait passé de bons moments en sa compagnie et que sans la vérité, ce bébé serait peut-être encore parmi eux aujourd'hui. En un sens, il était autant responsable qu'elle de cette perte, parce que c'est bien qui il était qui avait empêché la jeune femme de lui faire confiance pour leur avenir. Ça il ne risquait pas de l'admettre, pas après tous les efforts qu'il avait fait pour se rattrapé et se racheté auprès d'elle. « Tout était prémédité, mes attentions étaient loin d'être honnêtes au début mais depuis le jour ou tu as appris la vérité, je ne t'ai jamais mentit. » Il n'avait pas mentit lorsqu'il avait affirmé vouloir élevé ce bébé avec elle et construire un avenir à ses côtés, pas intentionnellement dans tous les cas. Aujourd'hui, le jeune homme réalisait qu'il ne l'avait pas vraiment voulu, qu'il avait pris cette porte comme une perspective d'avenir qui n'en était pas vraiment une, mais jusqu'à ce jour, il avait pensé sincèrement pouvoir la rendre heureuse, elle et le bébé. Il savait qu'elle n'avait aucune confiance en lui, qu'elle n'allait certainement pas le croire à présent alors qu'elle ne l'avait pas fait précédemment mais il s'évertuait à le lui répéter malgré tout. Il n'y avait rien de plus frustrant que d'être accusé pour quelque chose de faux. « T’as fini ou tu prends ton pied à m'enfoncer plus bas que je peux déjà l'être ? » Belle toujours aussi silencieuse se tournait finalement vers lui, lui décrochant un rictus même s'il était loin d'être amusé par la situation. « Désolé pour les côtes. » Lâchait-il simplement, incapable de quitter cette pièce sans s'être excusé de l'avoir bléssée physiquement. « C'est assez difficile de te blesser par des paroles, c'était la seule façon de te faire réagir. Mais je n'aurais pas du. » Peu importe ce qu'il pouvait lui dire concernant l'enfant qu'elle venait de perdre, Ethanaël était persuadé qu'elle s'en moquait éperdument, tenter de la blesser sur ce sujet était donc impossible à se syeux. Pourtant il tenait à ce qu'elle souffre comme lui le faisait, d'une manière ou d'une autre. « Et pour te répondre, je ne prends pas mon pied... mais ça donne une légère satisfaction de ne pas être le seul à être touché. » Elle lui avait répété inlassablement qu'il n'était qu'un menteur, à présent elle avait à faire avec un Ethanaël on ne peut plus honnête, qu'elle fasse donc avec. « Rassures-toi, je vais disparaître mais j'ai quelques conseils avant, croit le ou non, j'aime autant que tu te portes bien. » Quoi que aujourd'hui, il s'en moquait parfaitement... mais de là à souhaiter que quelque chose lui arrive, non. « Ils ne lâcheront pas l'affaire même si je ne fais plus partie du "plan", mais garde à l'esprit que tu as toujours le choix tant que tu n'en fais pas partie. N'en parle à personne, ça ne ferait que te mettre en danger. Tout ce que tu as pu entendre sur nous, sur moi, tu l'oublies, tu le gardes pour toi ou crois-moi, ils trouveront un moyen de te le faire oublier. » La division se moquait bien de l'éthique, si elle devait avoir un lavage de cerveau pour se taire, qu'il en soit ainsi, si toute fois ils prenaient la peine de le faire et ne l'éliminaient pas sur le champs lorsqu'elle parlerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


CE MESSAGE A ETE POSTE

Revenir en haut Aller en bas

 :: Bordel de Marine.